mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Iran invoque les termes de l’accord nucléaire face aux menaces de la France

Téhéran, 28 novembre (Prensa Latina) Le porte-parole de la chancellerie iranienne, Abbas Mousavi, a aujourd’hui invoqué  le Plan d’Action Conjoint Global (JCPOA, pour ses sigles en anglais) contre les menaces de la France de créer un mécanisme pour condamner la République islamique.

Dans les conditions actuelles, le Jcpoa ou accord nucléaire ne permet pas de recourir à des mesures contre l’Iran, surtout si c’est son droit légitime contre les violations des États-Unis, a-t-il déclaré.

Le chancelier français, Jean-Yves Le Drian, a averti Téhéran de la possibilité d’activer un mécanisme qui pourrait ouvrir la voie à la réintroduction des sanctions de l’ONU contrel´Iran.

En réponse, Mousavi a qualifié ces commentaires d’imprudent  et de destructeurs, et destinés à saper les efforts visant à sauver l’accord.

‘L’Iran a exercé son droit, tel que défini dans l’article 36 du Jcpoa’, a-t-il ajouté.

Les déclarations de LeDrian ont surpris, car jusqu’à présent les pays européens, dont la France, évitent de remplir leurs obligations dans l’accord et cèdent aux pressions des États-Unis.

Un an après le retrait de Washington du pacte nucléaire, Téhéran a annoncé commencer tous les 60 jours à réduire ses obligations nucléaires, à moins que les autres signataires ne respectent les dispositions du traité.

Lors de la dernière échéance (la quatrième) pour réduire ses engagements, l’Iran a injecté du gaz dans les centrifugeuses IR6 au début du mois et a repris l’enrichissement de l’uranium dans l’installation nucléaire de Fordo.

peo/mem/arc

EN CONTINU
notes connexes