mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le premier ministre dénonce la persécution financière des États-Unis contre Cuba

La Havane, 17 ans (Prensa Latina) Cuba est aujourd’hui victime d’une persécution financière inégalée de la part des États-Unis, a déclaré le premier ministre de l’île des Caraïbes, Manuel Marrero.

Marrero a souligné à la chaîne de télévision TunasVision qu’un tel acharnement utilise des mesures inédites pour nuire le plus possible à l’économie cubaine et au niveau de vie des citoyens.

‘Une persécution financière sans précédent a été déclenchée et nous cherchons tous les jours à faire en sorte que la population soit la moins touchée possible’, a-t-il déclaré dans la province de Las Tunas, à l’est du pays, où il participe avec le président Miguel Diaz-Canel et les membres du Conseil des Ministres à une visite gouvernementale.

Il a ajouté que ces agressions avaient entraîné la paralysie d’industries pendant les heures de pointe pour éviter les pannes de courant dans le secteur résidentiel.

Cela est la conséquence, a-t-il souligné, de la persécution par l’administration de Donald Trump des entreprises impliquées dans la fourniture d´énergie à la plus grande des Antilles.

C’est pourquoi, en septembre et octobre derniers, l’île a dû faire face à des pénuries d’essence et de diesel.

C’est la même raison pour laquelle l’approvisionnement en gaz de pétrole liquéfié (GPL), qui est le plus utilisé dans les foyers cubains pour la cuisson des aliments, est actuellement perturbé.

Aujourd’hui, le Président Diaz-Canel et le Conseil des Ministres continuent leur visite de Gouvernement à Las Tunas, prévoyant notamment des rencontres dans les centres de production et de services et avec les habitants et les dirigeants du territoire.

peo/rgh/ool

EN CONTINU
notes connexes