jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Volonté politique de Cuba en faveur des énergies renouvelables

La Havane, 21 janvier (Prensa Latina) « Il existe à Cuba une grande volonté politique et toutes ses institutions sont prêtes à travailler sur le développement des énergies renouvelables », a souligné aujourd’hui le chef de la coopération de l’Union Européenne sur l´île, Juan Garay.

Dans ses déclarations à Prensa Latina, le fonctionnaire a souligné l’engagement du bloc communautaire envers les plans cubains dans ce secteur, dans le cadre de sa participation à un atelier sur l’innovation en matière de développement énergétique durable sur l’île, qui se tient aujourd’hui et jusqu’au samedi 25 à l’hôtel Vedado.

Tout en reconnaissant que le blocus imposé par les États-Unis à l’île a un effet intimidant sur les investissements dans le domaine de l’énergie, Garay a souligné sa détermination à accompagner Cuba dans ses objectifs.

‘Nous devons voir comment l’UE, malgré les mesures extraterritoriales, illégales et immorales du blocus, peut attirer des investissements pour atteindre l’échelle nécessaire d’énergie propre à Cuba’, a-t-il déclaré.

Notre coopération avec le pays, a-t-il ajouté, est dédiée à aider Cuba à avoir une matrice énergétique basée sur les énergies renouvelables, en commençant par ses engagements d’atteindre 24 pour cent d’ici 2030, mais avec l’ambition d’aller au-delà.

Dans ce contexte, les travaux associés aux énergies renouvelables et à l’agriculture, qui sont entièrement liés à l’utilisation durable des ressources naturelles, sont les principaux secteurs de notre coopération à Cuba, et le travail conjoint avec les universités y est clé, a-t-il souligné.

Il y a donc un consortium d’universités travaillant sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique avec lequel nous travaillons et qui se présente aujourd’hui à cet événement, a-t-il précisé.

Outre le fait qu’un financement important est alloué à cette équipe pour qu’elle continue de contribuer à la politique du pays en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique, le fonctionnaire a rappelé qu’il existe également d´autres initiatives pour soutenir des projets de différentes universités cubaines.

La révolution la plus nécessaire du XXIe siècle est celle du savoir local durable, celle du retour à la nature, et nous espérons que Cuba s’en inspirera.

D’après les organisateurs de l’atelier, les participants issus de sept universités recevront une formation sur les tendances les plus modernes en matière de gestion des processus et des projets d’innovation dans le contexte des enjeux du développement durable.

Les maisons de hautes études présentes forment le Groupe National des Universités pour les Sources d’Énergie Renouvelables et l’Efficacité Énergétique, créé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur.

peo/rgh/Ifs

EN CONTINU
notes connexes