samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les institutions honduriennes ignorent les violations des droits de l’Homme

Tegucigalpa, 24 janvier (Prensa Latina) Des organisations de défense des droits de l’Homme au Honduras ont rejeté le silence des institutions du pays face aux graves abus commis dans le contexte des élections de 2017.

Ces organisations, réunies en Coalition contre l´Impunité, ont noté que le Secrétariat aux Droits de l’Homme et le Commissaire national aux Droits de l’Homme n´ont pas réagi face à ces nouveaux éléments, tout comme le Ministère Public, dont plus particulièrement le Bureau du Procureur Spécial pour les Droits de l’Homme.

Dans un communiqué, elles ont souscrit pleinement au contenu du rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, rendu public le 22 janvier dernier, qui révèle que la police et l’armée ont utilisé la force létale pour contenir des manifestations en 2017.

Ce rapport confirme les négligences des institutions étatiques dans la mise en place d’un processus de justice pour élucider, enquêter, poursuivre et appliquer les condamnations des responsables.

La Coalition contre l’Impunité déplore l’absence de volonté du régime du président, Juan Orlando Hernández, de respecter ses engagements en matière d’enquête, de jugement et de condamnation des responsables d’homicides, de détention illégale et d´abus d’autorité.

peo/agp/otf/dla

EN CONTINU
notes connexes