mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le blocus des États-Unis viole les droits de l´Homme, affirme le président de Cuba

La Havane, 3 février (Prensa Latina) Le président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, a déclaré aujourd’hui que le blocus des États-Unis violait les droits de l’Homme de ses compatriotes.

Nous condamnons le génocide, cruel et meurtrier que représente le blocus, a ajouté dans son tweet le mandataire sur son compte @DiazCanelB, utilisant les étiquettes #NoMásBloqueo #SomosCuba.

Le chef de l’État a ensuite partagé un message d’une utilisatrice rappelant que le 3 février 1962 le président nord-américain John F. Kennedy a décrété le blocus total des États-Unis contre Cuba.

‘La génération de mes parents qui étaient très jeunes, la mienne, celle de nos enfants et petits-enfants ont toujours vécu selon cette politique, nous le faisons en résistant et en vainquant’, a-t-elle ajouté.

L’arrivée du président Donald Trump à la Maison Blanche en 2017 a aggravé l’hostilité de Washington à l’égard de l’île.

L’année dernière, le gouvernement étasunien a intensifié les pressions contre la Révolution sous prétexte qu’elle soutient le chef d’État du Venezuela, Nicolas Maduro, réélu en respect de normes constitutionnelles vénézuéliennes.

Ces mesures comprennent notamment la suspension des vols, des croisières, et la persécution des compagnies maritimes, des compagnies d’assurance et autres pour empêcher l’arrivée de pétrole à Cuba.

peo/mem/ro

EN CONTINU
notes connexes