jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Confédération de Baseball des Caraïbes en pleine controverse

La Havane, 5 février (Prensa Latina) L’éventuelle absence de Cuba lors de la Série des Caraïbes de Baseball au Mexique en 2021 a de nouveau placé la Confédération régionale professionnelle de la discipline (CBPC) dans l’œil des controverses, a commenté hier l’hebdomadaire sportif Jit.

Un communiqué de cette entité, distribué à la presse accréditée pour l´actuelle série qui se déroule à San Juan, Porto-Rico, a précisé que la participation des ligues professionnelles de la Colombie et du Panama à la prochaine édition de l’événement avait été approuvée, sous réserve des conditions énoncées dans les règles applicables aux pays non membres de la CBPC.

Toutefois, le document ne mentionne pas la présence de la plus grande des Antilles lors de la compétition de 2021, bien qu’il s’agisse d’une nation qui y a participé depuis 2014, et qui ne participe pas cette année en raison de l’impossibilité de délivrer des visas pour Porto Rico qui est toujours sous le statut d’État libre associé des États-Unis.

La note indique que les ligues membres de la CBPC et son commissaire, Juan Francisco Puello, se sont félicitées de la possibilité que la Colombie, le Panama et Cuba deviennent membres à part entière de l’agence, mais il se trouve maintenant que la présence de l´île pour la prochaine compétition n´est pas confirmée.

En ce qui concerne la pleine admission à l’entité, un droit réitéré et exigé par Cuba, le texte précise que les pays en question recevront ‘les conditions requises par la CBPC pour y adhérer, considérant les délais fixés pour la réalisation d’une étude approfondie en termes de capacité opérationnelle, de marché, de potentiel de croissance et d’infrastructure sportive, entre autres, afin de pouvoir prendre une décision sur le sujet’.

Il y est ajouté que l’organisation examinerait ces thèmes lors de son assemblée annuelle, qui se tiendra entre mai et juin prochains.

Cuba a rappelé le 10 janvier dernier la ‘nuance ambiguë’ avec laquelle le titulaire de la CBPC a géré la non-acceptation de ce pays en tant que membre à part entière de l’entité, et qui fait également face à la protestation du Nicaragua, à qui une fois de plus a été refusé le statut d’invité pour la prochaine compétition.

« Sachant que la Confédération a pleinement le droit d´accepter comme membre actif et d’inviter le pays qui lui convient, et qu’elle en décide ainsi, nous sollicitons formellement une explication honnête et claire de notre situation avec la confédération », est-il précisé dans une lettre envoyée à la CBPC par le président de la ligue nicaraguayenne, Pancasán Arce.

peo/mgt/am

EN CONTINU
notes connexes