mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba dénonce le plan des États-Unis destiné à empêcher l’arrivée de pétrole sur l’île

La Havane, 12 février (Prensa Latina) Cuba a qualifié hier d’irrationnelle et sans précédent dans les relations internationales la campagne des États-Unis pour empêcher l’arrivée de carburant sur l’île.

Sur son compte Twitter, la première vice-ministre du portefeuille du commerce extérieur et de l’investissement étranger Ana Teresita González a dénoncé ‘les mesures d’agression non conventionnelles’ de la Maison Blanche.

Ces actions, irrationnelles et sans précédent dans la pratique internationale, visent à priver Cuba de l’approvisionnement en combustible, a-t-elle manifesté.

La fonctionnaire a affirmé que de telles mesures étaient ‘une preuve de l’impuissance de l’empire (les États-Unis) dans ses intentions de détruire la Révolution cubaine.

Depuis l’année dernière, le président Miguel Diaz-Canel a dénoncé à plusieurs reprises la stratégie de Washington, qui prévoit des sanctions contre les compagnies dont les navires transportent du pétrole sur l’île.

‘Ils essaient d’empêcher le carburant d’arriver à Cuba, ils font chanter les entreprises et les cargos qui font des affaires avec notre pays’, a écrit le mandataire sur le réseau social.

Pour La Havane, cette politique punitive renforce le blocus économique, financier et commercial imposé par son voisin du nord il y a près de 60 ans.

Les autorités cubaines affirment que ces sanctions, contestées par la communauté internationale, représentent un génocide car elles visent à priver des millions de personnes de produits de première nécessité comme les aliments et les médicaments.

peo/jcm/rob

EN CONTINU
notes connexes