vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des fosses communes avec plus de 6 000 corps ouvertes au Burundi

Bujumbura, 18 février (Prensa Latina) Des fonctionnaires burundais ont annoncé hier qu’ils avaient ouvert six charniers contenant plus de 6 000 corps datant des émeutes qui se sont produites il y a des décennies dans la nation africaine.

La commission vérité et réconciliation du pays a indiqué que les derniers charniers à explorer se trouvent dans la province centrale de Karusi, où il y en aurait au moins 18 de ce type.

Cette région a sombré dans une crise après l’assassinat en 1993 de Melchior Ndadaye, premier Hutu du Burundi élu président démocratiquement.

Toutefois, le président de la commission, Pierre Claver Ndayicariye, a affirmé que les corps dataient de 1972, lorsque de nombreux Hutus ont été tués à la suite d’un coup d’État manqué contre le leader Michel Micombero.

Les personnes enterrées dans les fosses avaient été emprisonnées puis transportées par camion militaire jusqu’aux terrains d’exécution, a déclaré Ndayicariye.

Depuis plusieurs années, la nation de l’Afrique de l’Est exhume les tombes d’un passé qui comprend des massacres de différentes ethnies.

Dans le cas présent, certains médias avertissent que le travail peut devenir sensible avant les élections présidentielles de mai prochain.

peo/mgt/lp

EN CONTINU
notes connexes