lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Protestation sociale lors du Festival de Viña del Mar au Chili

Santiago du Chili, 24 février (Prensa Latina) Des affrontements et des messages en faveur du mouvement social au Chili ont marqué la première journée du festival international de la chanson de Viña del Mar, alors que de nombreuses personnes expriment leur crainte concernant les événements des prochains jours.

Les émeutes ont commencé quelques heures avant l’ouverture du festival et ont duré jusqu’à des heures tardives sur certaines des principales avenues et places de la dénommé Cité Jardin.

Les manifestants ont déclaré que les autorités consacraient d’importantes ressources à l’organisation d’un tel événement, alors qu’elles affirmaient ne pas en avoir pour améliorer les services publics de base tels que la santé, dans une ville qui est un exemple des grandes inégalités existant dans le pays.

Selon le bilan préliminaire de l’intendance de la région de Valparaiso et de la municipalité de Viña, les émeutes ont fait un bilan d’au moins six véhicules incendiés, des locaux commerciaux pillés et les façades de l’intendance et de l’hôtel O’Higgins, qui a dû être évacué, ont pratiquement été détruites.

On a également signalé au moins une vingtaine de carabiniers blessés, mais on ignore le nombre de personnes arrêtées et blessées parmi les manifestants lors des affrontements.

Sur le plan artistique, exceptée la cérémonie d´ouverture le reste du gala s’est déroulé sans changement avec les représentations attendues des Portoricains Ricky Martin et Pedro capó et de l’imitateur chilien Stefan Krámer, qui n’ont pas manqué non plus de faire allusion à l’explosion sociale au Chili en appelant à défendre les droits de l´Homme et à ne pas rester silencieux.

peo/mem/rc

EN CONTINU
notes connexes