mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des parlementaires français réitèrent leur rejet du blocus contre Cuba

Paris, 4 mars (Prensa Latina) Les parlementaires du Groupe d’Amitié France-Cuba à l’Assemblée Nationale ont réaffirmé aujourd’hui dans cette capitale leur rejet du blocus économique, commercial et financier imposé par les États-Unis à l’île et leur solidarité avec le pays assiégé.

Les députés ont exprimé leur position lors d’une rencontre avec l’ambassadeur de la plus grande des Antilles à Paris, Elio Rodriguez, qui les a mis à jour sur l’impact du blocus imposé par Washington depuis près de 60 ans et sa recrudescence par l’administration du président Donald Trump.

Le diplomate a notamment abordé les conséquences de la composante extraterritoriale du blocus, accentuées par l’activation l’année dernière des titres III et IV de la loi Helms-Burton, qui attaquent les liens économiques et commerciaux de Cuba avec le reste du monde, y compris les États membres de l’Union Européenne (UE), dont la France.

Face à ce scénario hostile, les parlementaires ont exprimé leur soutien à la nation caribéenne et plaidé pour une politique plus active de la France et de l’UE face à l’extraterritorialité des lois anord-méricaines.

Lors de la rencontre avec Rodriguez, le Président du Groupe d’Amitié de l’Assemblée, François-Michel Lambert, a plaidé en faveur de la réalisation d’actions qui favorisent davantage les relations entre les deux parlements et les gouvernements.

Lors de récentes déclarations à Prensa Latina, Lambert a appelé à la cessation immédiate de l’agressivité de Washington et a dénoncé l’obstacle qu’elle représente pour le développement de l’île.

Le peuple cubain a le droit de vivre en paix, comme le reste des pays, a souligné le député des Bouches-du-Rhône.

Peo/rgh/wmr

EN CONTINU
notes connexes