jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Technologie cubaine de lutte contre le diabète à Bahia, Brésil

Brasilia, 4 mars (Prensa Latina) L’État brésilien de Bahia (Nord-Est) a signé avec Cuba un accord pour la prévention et la lutte contre le diabète avec la technologie de l’île qui sera transférée aux entités publiques de ce territoire.

‘Outre le transfert de technologie pharmaceutique, l’accord comprendra également la coopération technique pour le développement et la mise en œuvre d’un projet de lutte contre les séquelles du diabète dans les 28 régions de santé de l’État’, a déclaré le secrétaire à la santé de Bahia, FaábioVilas-Boas, cité par les médias.

Il a expliqué que cette convention s’appuierait également sur la structure des 25 polycliniques régionales de santé, les nouveaux centres d’hémodynamique et de chirurgie vasculaire des hôpitaux d’État et les 200 chambres pour les personnes atteintes de pied diabétique qui sont en cours d’implantation dans 200 municipalités de Bahia.

Des sources journalistiques locales reconnaissent que Cuba a mis au point des projets de lutte contre le diabète et ses complications, notamment les amputations et la cécité. Le protocole est considéré comme un succès par Vilas-Boas.

La technologie cubaine comprend une molécule développée par le Centre d’ingénierie génétique et biomoléculaire (CIGB) qui est capable d’augmenter la circulation sanguine dans les jambes et les pieds touchés par la maladie vasculaire du diabète.

Elle permet d’éviter l’amputation qui touche 4 500 habitants de cet État par an. Le médicament en est au stade final d’approbation réglementaire au Brésil, et Bahiafarma, avec FiocruzBiomanguinhos, sont les premiers laboratoires à développer le nouveau médicament dans ce pays sud-américain.

Le portail d’information UOL reconnaît que, dans le domaine de l’ophtalmologie, la technologie développée par Cuba est un vaccin thérapeutique qui empêche la formation de nouveaux vaisseaux dans la rétine des diabétiques (rétinopathie diabétique).

Ce médicament promet d’aider à lutter contre l’une des principales causes de cécité dans ce pays et d’économiser des millions de dollars pour le Système unique de santé du Brésil (SUS).

Le projet devrait être mis en œuvre lors du second semestre 2020.

Peo/jcm/ocs

EN CONTINU
notes connexes