jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba a la capacité de produire 22 médicaments pour lutter contre le Covid-19

La Havane, 18 mars (Prensa Latina) Cuba a aujourd’hui dans les usines de production du groupe Biocubafarma toutes les capacités pour fournir de l’interféron alpha 2B et 22 autres médicaments au système national de santé lors de l’affrontement et du traitement du Covid-19.

Les responsables de cette entité ont confirmé que ces médicaments font partie des 300 médicaments qu’elle produit dans le cadre du tableau de base qui est distribué aux centres de soins et aux pharmacies dans tout le pays, efforts qui s’intensifient maintenant face à l’urgence épidémiologique que représente le nouveau coronavirus.

Rita María Garcia, directrice des opérations et de la technologie à Biocubafarma, a déclaré que cette industrie était prête à fournir les matières premières, les intrants et les pièces détachées nécessaires pour faire face à la crise épidémiologique actuelle.

L’antiviral Interferon alpha 2B recombinant est un produit phare de la biotechnologie cubaine élaboré au Centre d’ingénierie génétique et de biotechnologie (CIGB) et à l’usine mixte sino-cubaine ChangHeber, située dans le géant asiatique et où il est déjà administré au personnel de santé vulnérable de manière préventive et aux patients du Covid-19.

À l’heure actuelle, toutes les capacités sont disponibles pour répondre aux besoins du pays et à plus de 15 demandes émanant de pays d’Amérique Latine et des Caraïbes, d’Europe, d’Afrique et d’Asie, sur la base de l’expérience acquise lors d´épidémies d’autres virus.

La directrice adjointe du CIGB, Marta Ayala, a expliqué que les interférons sont des molécules produites par l’organisme lui-même face aux attaques virales, ce qui en fait une première défense naturelle du système immunitaire pour combattre l’entrée du germe, tout en participant à l’inhibition de la réplique virale.

C’est aussi pour ces caractéristiques qu’il est utilisée comme protocole contre l’épidémie de maladies virales, qu’il s’agisse de coronavirus ou d’autres infections causées par des germes, a signalé la spécialiste.

Bien que le nombre de patients pouvant être enregistrés ne soit pas prévisible, les disponibilités actuelles de Cuba couvrent des milliers de personnes sur trois à six mois, avec des projections concrètes pour augmenter les volumes afin répondre aux demandes, nationales comme de l´étranger. 

À l’heure actuelle, tous les médicaments à usage intra-hospitalier nécessaires, y compris les antiviraux, les antiarythmiques, les anesthésiques, les antipyrétiques, les sérums et les solutions parentérales, sont garantis sur l’île.

En ce qui concerne la génération de nouveaux médicaments, Biocubafarma étudie la façon dont certains médicaments existants peuvent contribuer à une réponse positive des patients, comme c’est le cas de la Biomoduline T, un immunostimulant qui fait déjà l’objet d’études cliniques et de tests pour un vaccin afin faciliter la réponse systémique du patient atteint par le Covid-19.

peo/rgh/crc

EN CONTINU
notes connexes