mardi 23 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba réajuste l’économie et donne la priorité au combat contre le Covid-19

Par Orlando Oramas Leon

La Havane, 31 mars (Prensa Latina) La plupart des hôtels ont fermé leurs portes, arrive à l’aéroport de cette capitale tous les jours à peine une poignée d’avions, cela fait partie de la réalité actuelle de Cuba en ces temps de Covid-19.

Pour une économie comme celle de l’île, dont le tourisme est l’un de ses revenus les plus importants, la pandémie qui frappe le monde la met quasiment en situation de guerre.

Surtout parce que pour ce pays le défi est encore plus important. Cuba fait face au nouveau coronavirus dans des conditions de blocus économique, commercial et financier renforcé par les États-Unis.

Au cours de l’année écoulée, le gouvernement de Donald Trump a imposé plus de 300 mesures visant à asphyxier l’île des Caraïbes, à lui couper l’approvisionnement en énergie, ses sources de financement et l’investissement étranger.

Washington est allé jusqu’à faire pression sur les pays tiers pour qu’ils s’abstiennent de recevoir des soins de santé de la plus grande des Antilles.

Action malheureusement ridicule de la Maison-Blanche, puisque les demandes d’aide cubaine ne font qu´augmenter ; l´île a déjà envoyé des brigades médicales dans plus d’une dizaine de pays, non seulement d’Amérique Latine et des Caraïbes, mais y compris en Europe, où elles sont déployées en Lombardie, en Italie, et en Principauté d’Andorre.

Cuba, un petit pays pauvre et bloqué, consacre d’importantes ressources à la santé publique, avec ou sans pandémie.

Il suffit de mentionner le fait que la nation caribéenne a l’un des taux de médecins et d’infirmières les plus élevés au monde. Environ 100 mille médecins et plus de 85 mille infirmières pour une population de moins de 12 millions d´habitants.

Nombre de ces spécialistes travaillent au sein de la communauté, dans les quartiers, menant des activités de prévention, de suivi des maladies chroniques et concernant la santé des personnes âgées.

Il s’agit d’un système qui, en temps de crise sanitaire mondiale, permet désormais de détecter les cas potentiels et leurs contacts dans le cadre d’un réseau qui vise à prévenir les contagions ou à les réduire le plus possible.

Plus de six millions de cubains ont déjà été interrogés et l’objectif est d’atteindre les 11 millions de citoyens.

Pour cela et plus encore, il faut des ressources énormes que l’État cubain épargne malgré les carences et les difficultés imposées par le blocus financier, commercial et économique des États-Unis.

Lors d’une récente allocution à la radio et à la télévision, le vice-premier ministre et ministre de l’Économie et de la Planification, Alejandro Gil, a déclaré que la situation est quotidiennement évaluée et que les plans s’ajustent petit à petit.

Il ne s’agit pas de faire face à un ouragan qui, lorsqu’il se produit, peut être évalué en termes de dégâts et de coûts de reconstruction. Avec le Covid-19, la situation mondiale est très incertaine, a souligné le haut fonctionnaire.

En temps normal, Cuba importe plus de deux milliards de dollars pour couvrir une partie du panier de base distribué à la population. Certaines denrées alimentaires que le pays est tenu d’acheter devraient augmenter de prix et leur disponibilité devrait également se compliquer.

Nous devons trouver dans l’agriculture les principales sources d’alimentation de la population, a déclaré Alejandro Gil.

Il a avancé que les ressources disponibles donneraient la priorité à l’agriculture urbaine, suburbaine, familiale et, en particulier, aux cultures à cycle court.

Les plus importants producteurs de riz, de bananes, de haricots, de maïs, d’œufs et de viande de porc seront prioritaires dans l’attribution des engrais, combustibles et autres intrants.

Un autre front concernera la production et la distribution équitable des produits d´hygiène. Le commerce sera réorienté pour assurer cette répartition équitable.

peo/rgh/ool

EN CONTINU
notes connexes