vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L´OMS réfute les fake-news diffusées sur les réseaux sociaux par Bolsonaro

Brasilia, 1er avril (Prensa Latina) L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a réfuté hier la fake-news (fausse information) diffusée par le président brésilien JairBolsonaro, qui a omis et mis en contexte un discours du directeur général de l’agence, TedrosAdhanom.

Bolsonaro a manipulé sur les réseaux sociaux un discours d’Adhanom pour affirmer que l’OMS a changé de position et est à ses côtés pour défendre la fin de l’isolement social et le retour au travail pour assurer les revenus des populations.

Face à cette manœuvre évidente du dirigeant d´extrême-droite, l’organisme de la santé a décidé de s´exprimer sur les réseaux sociaux et, sans mentionner directement Bolsonaro, de clarifier sa position.

‘Les personnes qui n’ont pas de source régulière de revenus ou de réserve financière méritent des politiques sociales qui garantissent leur dignité et leur permettent de respecter les mesures de santé publique concernant le Covid-19 recommandées par les autorités sanitaires nationales et l’OMS’, a affirmé Adharom.

L’ancien militaire brésilien a tenté de manipuler les déclarations d´Adharom pour justifier sa politique. « Avez-vous vu le président de l’OMS hier? ‘, a-t-il demandé. ‘Ce qu’il a dit, pratiquement… particulièrement concernant les travailleurs informels, vous devez travailler. Qu’est-ce qui se passe? Nous avons deux problèmes : le virus et le chômage. Ils ne peuvent pas être dissociés, nous devons attaquer de conjoint », a-t-il commenté.

Dans l’extrait de la vidéo éditée par Bolsonaro et publiée par lui et son fils, le député Eduardo Bolsonaro, le directeur de l’OMS parle du souci de la dignité des personnes et renforce l’importance de les aider au milieu de la crise.

Adharom signale dans un message publié ce mardi qu’il a grandi « pauvre et je comprends cette réalité. J’exhorte les pays à élaborer des politiques qui assurent une protection économique aux personnes qui ne peuvent pas recevoir ou travailler en raison de la pandémie de Covid-19. Solidarité ».

Récemment, le chef de l’État brésilien a diffusé un discours controversé sur le réseau national de radio et de télévision, qu’il a ensuite répété en comparant le Covid-19 à un rhume ou une grippe, en contredisant les experts et en demandant qu’il soit mis fin au ‘confinement massif, comme le recommande l’OMS.

Il a aussi réclamé un retour à la normale et accusé la presse d’avoir propagé la peur.

Le Ministère de la Santé a enregistré ce mardi une augmentation de 159 à 201 décès au cours des dernières 24 heures suite au nouveau coronavirus au Brésil, où 5.717 personnes sont également infectées.

Peo/agp/ocs

EN CONTINU
notes connexes