mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Santiago de Cuba donne la priorité à l’agriculture urbaine dans le cadre de la pandémie

Santiago de Cuba, 7 avril (Prensa Latina) La construction de nouveaux « organoponiques » (exploitations maraîchères urbaines, forme spatiale archétypale de l’agriculture écologique cubaine) dans le cadre des décisions prises pour assurer l’alimentation dans le cadre de la lutte face au nouveau coronavirus, démontre aujourd’hui la volonté d’un plus grand développement de l’agriculture urbaine.

Avec un travail de pointe sur ce volet productif reconnu au niveau national, le Conseil provincial de la défense (CPD) a également indiqué, parmi un ensemble d’actions pour intensifier la réponse au Covid-19, un plus grand élan à la plantation de cultures à cycle court et une distribution adéquate à la population.

Ces exploitations sont gérées par un nombre réduit de personnes et sont installées sur tout terrain le permettant. La production est essentiellement de cycles court et très court. Cela permet à de nombreux habitants d´obtenir des produits frais à côté de chez eux.

« « Organoponique » (organoponico en espagnol), vient du grec « organo », relatif au vivant, et « ponos », travail. Les organoponicos, originaires de Cuba, sont des exploitations maraîchères urbaines juxtaposant un nombre variable de parcelles longues de quelques dizaines de mètres, et larges de trente à soixante centimètres. Ces parcelles, surélevées par rapport au sol, autorisent la culture sur terrain pollué. Chaque parcelle est entourée d’un muret, puis remplie de terre et progressivement enrichie en matière organique », ont expliqué Pierre Ginet et Chloé Béguin dans leur travail de 2018 concernant cette pratique à Cuba.

Bien que le territoire ne soit pas le plus affecté par la maladie, les autorités ont décidé de fermer les installations à partir de sept heures de la nuit (heure locale) et d’interdire la circulation des personnes, à l’exception de ceux qui le font pour des raisons de force majeure.

Ces dispositions se sont traduites par une présence accrue d’agents de la Police nationale révolutionnaire et par une réduction significative d´habitants dans les lieux publics et privés.

L’extension de la confection de masques, la fourniture de nourriture aux personnes les plus démunies à domicile, ainsi que le paiement des pensions, et des réglementations strictes pour le transport urbain et inter-municipal de passagers font également partie de l’ensemble des mesures prises par le CPD.

peo/mem/mca

EN CONTINU
notes connexes