dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le blocus de Cuba, double crime contre l’humanité, affirment une organisation en France

Paris, 10 avril (Prensa Latina) L’organisation solidaire Cuba Si France a dénoncé aujourd’hui le fait que le blocus imposé par les États-Unis à l’île rebelle représente un double crime contre l’humanité, considérant le maintien de son application en pleine pandémie de Covid-19.

 

Dans une déclaration à laquelle a eu accès Prensa Latina, il est signalé que Cuba est en difficulté quotidienne depuis près de 60 ans à cause du blocus économique, commercial et financier de Washington, résistant avec une unité et un courage incroyables pour ce petit pays.


Selon l’association fondée en 1991, provoquer des souffrances à tout un peuple en profitant de la crise sanitaire actuelle constitue un crime contre l’humanité supplémentaire.


Il n’y a pas pire barbarie. Personne dans le monde ne mérite un tel traitement, et encore moins un petit pays pacifique, solidaire et courageux, qui n’a jamais été agresseur, a souligné l´association.


Cuba Si France a condamné la recrudescence du blocus par l’administration du président Donald Trump et son impact actuel sur le secteur de la santé, au moment où l’île combat le coronavirus et aide d’autres nations à atteindre cet objectif.


Malgré ce blocus qui cherche à l´asphyxier, la plus grande des Antilles, fidèle à son internationalisme et à son humanisme, continue de manifester sa solidarité exemplaire avec les autres peuples du monde et n’hésite pas à envoyer ses médecins professionnellement reconnus partout où il faut.


L’organisation a appelé à la levée urgente du blocus et a appelé à l’unité et à la mobilisation mondiales pour exiger sa fin.


Nous devons élargir notre appel pour que la demande soit entendue avec force par la communauté internationale et parvienne à la Maison Blanche, estime l´organisation.


Cuba Si France a averti que personne ne devait rester insensible à cette situation, et a plaidé en faveur d’une levée immédiate du blocus, qu’elle a qualifié de manquement aux droits de l’Homme.


peo/ga/wmr

EN CONTINU
notes connexes