jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le maintien du blocus contre Cuba est irrationnel, selon Salim Lamrani

Par Waldo Mendiluza

Paris, 13 avril (Prensa Latina) L’universitaire et essayiste français Salim Lamrani a qualifié aujourd’hui d’irrationnelle la poursuite du blocus étasunien contre Cuba, alors que tous les pays sont confrontés au fléau du Covid-19.

 

‘Le monde vit une tragédie sanitaire sans précédent, et au lieu de fédérer les efforts et d’agir ensemble contre la pandémie, Washington persiste à appliquer une politique obsolète envers Cuba, qui souffre, comme toutes les nations, l’impact économique de l’épidémie’, a-t-il souligné dans des déclarations à Prensa Latina.

Selon le spécialiste reconnu de la réalité et de l’histoire de l’île, la position de l’administration du président Donald Trump est à la fois incompréhensible et révoltante en raison de son incapacité à adopter une politique rationnelle à l’égard du pays caribéen.

‘L’humanité observe avec consternation le manque de scrupules et la faiblesse morale de l’actuel chef de la Maison Blanche qui, au lieu de consacrer tous ses efforts et ses ressources à aider les victimes du Covid-19 dans son propre pays, préfère s’acharner sur le peuple cubain’, a-t-il souligné.

Lamrani a mis en garde contre le fait qu’en dehors du scénario global de l’attaque du coronavirus SARS-CoV-2, le blocus imposé par les États-Unis représente un acte condamnable d’un point de vue moral, légal et politique.

Il s’agit d’une mesure immorale, car elle touche les secteurs les plus vulnérables de la société et constitue le principal obstacle au développement du pays; elle est en outre illégale parce qu’elle contrevient aux normes les plus élémentaires du droit international public, qui interdit toute forme de coercition visant à s’ingérer dans les affaires intérieures d’une nation souveraine, a-t-il précisé.

Le professeur de l’Université de La Réunion, située dans le département français d’outre-mer du même nom, a également rappelé la portée rétroactive et extraterritoriale des lois Torricelli et Helms-Burton, qu’il a considéré comme des aberrations juridiques.

Sur le plan politique, il a déclaré que le blocus économique, commercial et financier imposé à l’île est insoutenable et isole Washington de la communauté internationale, qui le condamne à l’unanimité.

Dans ses déclarations à Prensa Latina, Lamrani a opposé l’agressivité des États-Unis au comportement solidaire de Cuba, une fois de plus mis en pratique lors de la pandémie actuelle.

L’universitaire français a souligné la réponse de la plus grande des Antilles face au Covid-19, et le fait qu’elle ait étendu son aide en matière de santé aux pays développés comme l’Italie et Andorre, démontrant qu’elle est la principale puissance médicale dans le monde et leader de la solidarité.

Cuba illustre à la communauté internationale les principes qui devraient régir les relations entre les pays : solidarité, entraide, respect de la souveraineté et non-ingérence dans les affaires intérieures, altruisme et coopération, a-t-il affirmé.

peo/oda/wmr



 

EN CONTINU
notes connexes