mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Égypte ouvrira un point de passage humanitaire vers Gaza

Le Caire, 13 avril (Prensa Latina) L’Égypte ouvrira aujourd´hui le point de passage de Rafah pour les Palestiniens qui cherchent à retourner dans la bande de Gaza et facilitera le transfert de malades de l’enclave bloquée par Israël, a confirmé hier Ahram on Line.

 

Un tel passage, qui restera ouvert jusqu’à jeudi, est la seule porte de communication avec le monde extérieur pour près de deux millions d’hommes et de femmes de cette portion de terre dont les côtes méditerranéennes sont également contrôlées par le gouvernement israélien.

L’ambassadeur palestinien au Caire, Diab Allouh, a remercié le président égyptien Abdel Fattah El-Sisi et les autres autorités du pays d’Afrique du Nord pour leurs efforts visant à soulager les habitants de la bande de Gaza.

Précédemment, les dirigeants du Hamas, qui contrôlent le passage de l’autre côté, ont déclaré qu’ils ne permettraient que le départ des malades nécessitant un traitement d’urgence en Égypte.

Le géant arabe de 100 millions d’habitants ouvre régulièrement le point de passage à des fins humanitaires.

Au moins 13 habitants de la bande de Gaza ont été infectés par la Covid-19, tandis que le nombre total de personnes contaminées a atteint les 255 personnes sur le territoire de la Cisjordanie, où ce chiffre a augmenté du fait du retour d’ouvriers revenant d´Israël, et qui ne reçoivent malheureusement aucun traitement dans ce pays.

L’Autorité palestinienne (AP) qui a décrété l’état d’urgence à la suite de la première épidémie locale dans la ville de Bethléem a demandé à la communauté internationale de l’aider à éliminer ou à détecter la présence du coronavirus.

La situation à Gaza, encerclée et bombardée par le régime sioniste, est particulièrement préoccupante, avec des niveaux élevés de pauvreté et de surpopulation, et des infrastructures sanitaires fragiles et insuffisantes pour faire face à une augmentation des cas.

Le scénario est compliqué par la situation sanitaire des travailleurs qui reviennent de Tel-Aviv et d’autres lieux voisins pour retrouver leur famille.

En outre, l’Autorité palestinienne a demandé la libération d’un groupe de prisonniers détenus dans des prisons israéliennes en pleine pandémie du Covid-19, dont des mineurs, des personnes âgées et des personnes souffrant de maladies chroniques.

peo/acl/ap

 
EN CONTINU
notes connexes