mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le chancelier d’Iran ironise sur la présence des États-Unis

Téhéran, 17 avril (Prensa Latina) Le chancelier iranien Mohammad Yavad Zarif a déclaré que la marine des États-Unis aurait perdu son chemin dans les eaux du golfe Persique, selon un message diffusé aujourd’hui sur les réseaux sociaux.

 Dans la note, Zarif demande ce que font les navires militaires nord-américains à sept mille milles de chez eux et rappelle un autre texte publié en août 2018, dans lequel il reprochait la présence illégale de la marine étasunienne aux frontières maritimes iraniennes.

Il semble que la Marine des États-Unis ne trouve pas son itinéraire dans nos eaux. Peut-être parce qu’elle n’a pas compris son nom : le golfe Persique, comme il est appelé depuis 2.000 ans, depuis plus longtemps que la création des États-Unis’, a noté le chef de la diplomatie iranienne.

Le ministre des Affaires Étrangères a ainsi fait allusion à un message du Commandement central des États-Unis, dans lequel il mettait en garde contre 11 embarcations du Corps des gardiens de la révolution islamique lors de manœuvres près de navires nord-américains.

Les navires étasuniens violent souvent la souveraineté maritime de l’Iran, malgré les avertissements selon lesquels toute aventure de Washington recevra une réponse précise.

En effet, Téhéran considère le golfe Persique comme l’une de ses lignes rouges et qu’il détiendra tout navire étranger qui, avec des intentions douteuses, rôde dans les eaux territoriales iraniennes.

peo/ode/arc

EN CONTINU
notes connexes