dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Iran réitère sa plainte contre la présence des États-Unis dans le golfe Persique

Téhéran, 21 avril (Prensa Latina) L’Iran a réaffirmé hier que les États-Unis sont à l’origine de l’instabilité et de l’insécurité dans le golfe Persique, où ils ont déployé des troupes qui génèrent instabilité et insécurité.

 Le porte-parole de la chancellerie, Abbas Mousavi, a estimé que le Pentagone crée des tensions dans la navigation et démenti les commentaires de la Maison Blanche sur un incident entre navires de guerre.

‘La présence de forces étrangères, particulièrement les étasuniennes, est illégale et illégitime, et constitue la principale source d’insécurité, de tension et d’instabilité dans la région’, a-t-il déclaré.

Mousavi a estimé que des patrouilles régulières des forces iraniennes dans le golfe Persique et en mer d’Oman étaient nécessaires pour éviter des incidents dangereux de navigation ou de piraterie.

Dans une partie de son intervention, le porte-parole a démenti les versions étasuniennes sur les faits du 15 avril dernier et qui, selon la version de la marine nord-américaine, incluaient une menace présumée de 11 navires du Corps des gardiens de la révolution islamique.

Le texte transmis par le Pentagone a qualifié de dangereuses et menaçantes les manœuvres menées par des navires de cette division iranienne qui, à juste titre, a indiqué Mousavi, surveillent la souveraineté maritime du pays.

Depuis juillet 2019, les États-Unis tentent, en vain, de créer une coalition internationale pour contrôler le détroit d’Ormuz, connexion de la mer d’Oman au Golfe, dans le cadre de leur politique de pression maximale.

Cette position de Washington s’inscrit dans des mesures punitives visant à réduire à zéro les exportations pétrolières iraniennes.

peo/rgh/arc

EN CONTINU
notes connexes