lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Arabie Saoudite abolit la peine de mort pour les mineurs

Riyad, 27 avril (Prensa Latina) L’Arabie Saoudite a aboli la peine de mort pour les mineurs sur ordre du roi Salman, rapporte aujourd’hui un communiqué diffusé par les médias.

 Cette décision s’ajoute à une décision antérieure qui a aboli la peine de flagellation et l’a remplacée par une amende ou une peine d’emprisonnement ou les deux.

Le prince héritier Mohammed bin Salman est considéré comme la force influente sur ces mesures dans le cadre d´un programme de modernisation du royaume.

Face à des signes d’opposition interne, le souverain tente de changer l’image du pays pour attirer les investissements étrangers et améliorer la réputation internationale de l’Arabie Saoudite.

‘Toute personne qui a été condamnée à mort pour des crimes commis alors qu’elle était mineure ne sera pas condamnée à la peine maximale et, au lieu de cela, sera emprisonnée pendant 10 ans au maximum dans un centre de détention pour mineurs’, signale la communication officielle. Il n´est pas encore connu le moment de l’entrée en vigueur du décret.

Un document transmis par une organisation non gouvernementale rapporte qu’en 2019 l’Arabie Saoudite a exécuté 184 personnes, dont des mineurs.

La peine de mort pour les personnes de moins de 18 ans est contraire à la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant que le royaume arabe avait pourtant déjà ratifiée.

Par ailleurs, en avril 2019, les autorités de la plus grande économie du Moyen-Orient ont ordonné la décapitation de 37 hommes condamnés pour terrorisme.

peo/ymr/arc

EN CONTINU
notes connexes