dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Confirmation de l’implication des États-Unis et de la Colombie dans l´incursion au Venezuela

Caracas, 13 mai (Prensa Latina) Le ministre de la Communication et de l’Information du Venezuela, Jorge Rodriguez, a confirmé hier l’implication des gouvernements des États-Unis et de la Colombie dans l’incursion terroriste avortée du 3 mai dernier.

 Dans des déclarations depuis le Palais de Miraflores (siège du gouvernement), Rodriguez a montré plusieurs vidéos de témoignages des personnes capturées, dont le chef opérationnel de ce plan avorté, le déserteur Antonio Sequea.

Selon ce mercenaire, après leur transfert de Riohacha à la péninsule colombienne de La Guajira, ils ont été reçus par un chef de la zone, nommé Elkin Javier López, alias Doble Rueda, un trafiquant de drogue prétendument recherché par le président colombien, Ivan Duque, et dont les États-Unis ont demandé son extradition.

Cependant, López exerce librement le trafic de drogue dans une hacienda voisine d´un camp de l’Administration étasunienne pour le contrôle des drogues (DEA) en territoire colombien, a déclaré Sequea, en assurant y être resté pendant au moins 40 jours.

Il a également confirmé qu’il entretenait des contacts quotidiens avec l’entrepreneur paramilitaire nord-américain Jordan Goudreau, propriétaire de la société Silvercorp, et que ses plans étaient compris dans un contrat signé par Juan Guaidó -reconnu par Washington comme président par intérim du Venezuela et soutenu par le mandataire étasunien Donald Trump.

Sequea a révélé que Goudreau avait rencontré Guaidó à la Maison Blanche pour coordonner l’incursion maritime dans la nation bolivarienne et a assuré que les services de sécurité des États-Unis avaient pleinement connaissance de l’opération Gédéon.

Le ministre vénézuélien a également montré une vidéo de la déclaration du détenu José Alberto Socorro, alias Pepero, qui a confirmé le lien entre le trafic de drogue qui vit impunément à La Guajira colombienne et la DEA dans le soutien logistique à ce type d’opérations militaires pour agresser le Venezuela.

‘C´est une pratique commune que la Colombie et la DEA capturent des trafiquants de drogue pour les extorquer et les utilisent ensuite pour financer des incursions meurtrières, comme c’est le cas du narcotrafiquant Doble Rueda, chargé de la logistique des mercenaires à La Guajira’, a rappelé Rodriguez.

Il a ajouté que les aveux des mercenaires répondaient aux questions posées par le Président de la Commission des Affaires Étrangères de la Chambre des Représentants des États-Unis, Elliot Engel, au Département d’État dans une communication adressée au secrétaire Mike Pompeo. Selon Engel, il n’a pas encore reçu de réponse.

Engel a demandé au gouvernement de Trump une réponse concernant la planification de l’opération Gédéon sur les côtes de l’État vénézuélien de La Guaira, qui visait à exécuter des assassinats contre le président Nicolás Maduro et d’autres hauts fonctionnaires, ainsi que de perpétrer un coup d’État dans le pays sud-américain.

peo/ga/lrc

EN CONTINU
notes connexes