jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’innovation chinoise face aux obstacles d´accès aux technologies des États-Unis

Pékin, 25 mai (Prensa Latina) Les analystes chinois demandent instamment aux entreprises technologiques de se concentrer sur l’accélération de l’innovation nationale car ils s’attendent à une longue guerre dans le secteur face aux obstacles persistants à l’accès aux services et aux produits des États-Unis.

L’appel fait suite à la récente décision de la Maison Blanche d’inscrire sur une liste noire 33 individus, institutions et entreprises de la nation orientale, au motif qu’ils seraient impliqués dans des abus présumés contre les minorités ethniques de la région autonome ouïgoure du Xinjiang.

Les experts considèrent qu’il s’agit de la dernière manœuvre de Washington dans sa lutte pour le découplage des deux économies, après avoir pris des mesures contre les importations de puces ou de semi-conducteurs par Huawei en provenance de pays tiers en exigeant une licence des fabricants.

De l’avis de Zhou Shijian, chercheur à l’Université de Tsinghua, il est maintenant temps pour les entreprises nationales de changer leur stratégie d´achat et donc de posséder des technologies et de se concentrer sur l’augmentation de leurs propres créations.

De même, Mei Xinyu, proche du ministère du Commerce, a suggéré de ne pas s’engager dans des attaques réciproques parce que la Chine doit conserver son image de partenaire responsable et fiable maintenant que les États-Unis se montrent une puissance qui recourt à la coercition et aux sanctions.

Au cours des derniers mois, les frictions entre les deux puissances se sont accentuées jusqu’à entrer dans un terrain bien dangereux et éloigné de la coopération si nécessaire à un moment où la santé de la population et de l’économie de la planète sont en jeu.

L’élément le plus nouveau dans ce combat est le Covid-19, Washington accusant Pékin d´avoir prétendument été responsable de l’origine de la maladie, de dissimuler des informations, de tirer profit de la pandémie et même de tenter de pirater des recherches sur des vaccins ou des thérapies potentiels.

Cela a donné lieu à au moins six actions en justice intentées par des États comme le Missouri contre la Chine, dans le but de demander des dommages-intérêts pour préjudice économique résultant de l’adversité épidémiologique.

peo/mem/ymr

EN CONTINU
notes connexes