mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Report de la sentence concernant le frère du président du Honduras

Tegucigalpa, 6 juin (Prensa Latina) Un tribunal de New York a décidé jeudi de reporter jusqu’au 16 septembre la sentence pour trafic de drogue de l’ancien congressiste Juan Antonio ‘Tony’ Hernández, frère du président du Honduras Juan Orlando Hernández, à la demande de son avocat.

Des médias honduriens ont rapporté jeudi que l’avocat Peter Brill a envoyé une lettre au juge Kevin Castel, du tribunal fédéral du district sud de Manhattan, demandant ce report sous prétexte de ne pas avoir pu rencontrer son client en personne en prison.

L’argumentation soutenait que depuis qu’il a accepté l’affaire en avril, il n’a pu parler à Hernandez que brièvement par téléphone, en raison des restrictions de voyage dues à la pandémie de Covid-19, raison pour laquelle il nécessitait plus de temps pour préparer correctement l’audience de jugement.

Tony Hernández, 41 ans, a été reconnu coupable par un jury en octobre 2019 de plusieurs chefs d’accusation liés au trafic de drogue et sa peine a déjà été reportée à plusieurs reprises pour divers motifs.

Cette procédure pénale, qui a duré des mois, a éclaboussé son propre frère, l’actuel mandataire du Honduras, qui a nié à plusieurs reprises tout lien avec ces faits et actions.

Cependant, des procureurs et d´anciens trafiquants ont témoigné durant le procès que le président avait reçu des fonds de personnes liées au trafic de drogue pour pouvoir financer ses campagnes électorales et acheter les votes de députés pour devenir la première figure du Congrès (Parlement) et ensuite de la nation.

peo/agp/rps

 
EN CONTINU
notes connexes