mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba recherche une meilleure utilisation des sols face au Covid-19

La Havane, 11 juin (Prensa Latina) Cuba cherche à augmenter sa production alimentaire en utilisant davantage ses sols, dont 76,8 pour cent sont aujourd’hui classés comme peu ou très peu productifs.

Pour faire face à l’impact de la crise économique mondiale provoquée par le nouveau coronavirus sur l’île, le pays intensifie le développement des cultures afin d’obtenir plus de nourriture à partir des ressources disponibles.

Selon un rapport du Ministère de l’Agriculture (Minag), seulement 23,2 pour cent des sols sont considérés comme très productifs ou productifs, les deux catégories indiquant les terrains les plus propices à leur exploitation.

C’est pourquoi la protection et la conservation de cette ressource indispensable dans la production agricole revêtent une importance particulière.

Les sols de Cuba, qui ont été bien étudiés et caractérisés, ont subi un processus de dégradation depuis la découverte par les Espagnols.

Cette détérioration est accentuée par le fait que l’archipel est soumis à des événements extrêmes et à l’érosion, qui affecte 70 pour cent des terres cultivables, comme l’ont précisé des experts du Minag à Prensa Latina.

Chaque année, le pays consacre un montant financier important à la mise en œuvre d’un programme d’amélioration des sols, conçu depuis plus de deux décennies et qui comprend des mesures de conservation et de protection.

Il comprend également des actions contre la salinisation des sols, l’amélioration de la fertilité naturelle et l’augmentation du drainage.

Il s’agit d’un projet axé sur la gestion durable des terres, qui vise à préserver les ressources naturelles telles que l’eau et la forêt afin de s’attaquer globalement à tous les facteurs liés à la dégradation des sols.

peo/rgh/rs

EN CONTINU
notes connexes