samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le HCR enregistre un nombre record de personnes déplacées en 2019

Genève, Suisse, 19 juin (Prensa Latina) Près d’un pour cent de la population mondiale se trouve déplacée, a annoncé hier le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, qui a lancé un appel en faveur d’un foyer urgent pour des millions de réfugiés et d’autres personnes touchées par des conflits ou des persécutions.

Il s’agit du chiffre le plus élevé enregistré par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), 79,5 millions d’individus, soit environ 9 millions de plus qu’en 2018, selon le rapport annuel Tendances Mondiales élaboré par l’Agence.

Le nombre d’enfants (estimé à 30-34 millions, dont des milliers non accompagnés) parmi les déplacés forcés est plus élevé que, par exemple, les populations entières de l’Australie, du Danemark et de la Mongolie réunies, a alerté le HCR.

Il a également noté que de moins en moins de personnes peuvent rentrer chez elles, car il ne s’agit plus d’un phénomène à court terme et temporaire.

Selon le rapport, 45,7 millions de personnes ont fui vers d’autres régions de leur propre pays et 29,6 millions étaient des réfugiés.

Les personnes déplacées viennent pour la plupart de Syrie, d’Afghanistan, du Soudan du Sud et du Myanmar, a précisé l’entité, en assurant que 80 pour cent se trouvent dans des pays ou des territoires touchés par l’insécurité alimentaire aiguë et la malnutrition et qui sont en outre confrontés à des risques climatiques et à des catastrophes naturelles.

peo/agp/lla

 
EN CONTINU
notes connexes