mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Plaidoyer à Trinité-et-Tobago pour l’égalité raciale dans le sport

Port of Spain, 13 juillet (Prensa Latina) Brian Lewis, Président du Comité Olympique de Trinité-et-Tobago (TTOC), a plaidé en faveur de l’égalité des sexes et des races dans le sport au niveau mondial, a publié aujourd’hui le quotidien local Newsday.

Depuis son arrivée au TTOC, Lewis défend la non-discrimination dans le sport et a amplifié sa lutte en solidarité avec plusieurs athlètes après l’assassinat policier de George Floyd le 25 mai dernier aux États-Unis, a souligné le journal.

Le titulaire du sport de Trinité-et-Tobago a demandé au Comité international olympique (CIO) de lever la sanction frappant les anciens médaillés étasuniens Vince Matthews et Wayne Collett après leur protestation historique sur le podium des J.O. de 1972.

Matthews et Collet ont conquis respectivement l’or et l’argent  aux 400 mètres plats des jeux de Munich 1972 et se sont mis à discuter pendant l’hymne étasunien lors de la remise des médailles, une attitude d’indifférence en protestation contre la discrimination raciale dans leur pays.

Lewis a qualifié la suspension des deux sportifs, il y a 48 ans, d´incompréhensible et sans reconnaissance, tout en demandant la réintégration des athlètes afro-américains au sommet du mouvement olympique mondial.

En 2010, Collet est mort d’un cancer et toute reconnaissance ne serait plus que posthume, tandis qu’un an plus tard, Matthews est entré au Hall of Fame of Athletics aux États-Unis.

La règle 50 de la Charte olympique fournit un cadre pour protéger la neutralité du sport sous les cinq anneaux, en interdisant toute expression de propagande politique, religieuse ou raciale sur la scène de la compétition.

À la suite de l’affaire Floyd, plusieurs fédérations internationales ont soutenu la demande d’un groupe de sportifs de manifester sur les terrains et les stades contre la discrimination raciale et en faveur de l’inclusion.

peo/jcm/Yma

 
EN CONTINU
notes connexes