lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La diplomatie est la voie, souligne l’ambassade de Cuba aux États-Unis

Washington, 21 juillet (Prensa Latina) L’ambassade de Cuba aux États-Unis a souligné hier la valeur de la diplomatie, à l’occasion du cinquième anniversaire de la réouverture de cette légation et du rétablissement des relations diplomatiques bilatérales.

Un jour comme celui-ci, l’ambassade de Cuba à Washington D.C. a été rouverte dans le cadre d’un chapitre plus large d’engagement entre les deux pays, a rappelé la représentation sur son compte du réseau social Twitter.

En cinq ans, beaucoup de choses ont changé, mais il est devenu encore plus évident que la diplomatie est la voie, a ajouté la légation.

Aujourd’hui, comme ces cinq dernières années, notre drapeau se dresse au cœur de Washington D.C. devant l’ambassade de Cuba. Notre mission diplomatique a été témoin et partisane des liens forts entre nos peuples, a exprimé la mission diplomatique dans un autre tweet.

Ces messages ont été accompagnés d’une vidéo du moment où le drapeau a été hissé lors de la cérémonie de réouverture du 20 juillet 2015, en présence du ministre cubain des Affaires Étrangères, Bruno Rodriguez.

La réouverture de l’ambassade et le rétablissement des liens diplomatiques entre les deux nations ont eu lieu après que, le 17 décembre 2014, les présidents de Cuba, Raúl Castro, et des États-Unis, Barack Obama, aient annoncé la décision d’entamer un processus de normalisation des relations.

Après la réouverture de la représentation cubaine aux États-Unis, celle de la légation nord-américaine à La Havane a eu lieu en août 2015, et en mars de l’année suivante, Obama est devenu le premier mandataire étasunien à visiter l’île depuis plus de 80 ans.

En outre, 22 mémorandums d’accord ont été signés entre les deux nations dans des domaines d’intérêt commun tels que la santé.

L’arrivée du président Donald Trump à la Maison Blanche en janvier 2017 et son annonce ultérieure qu’il inverserait la décision de rapprochement initié par l’exécutif précédent ont porté un coup sévère aux liens bilatéraux. Surtout en raison des nombreuses mesures prises depuis par l’administration du républicain contre l’île.

Malgré cela, des législateurs, des entrepreneurs, des organisations, des groupes de solidarité, des chefs religieux et des représentants d’autres secteurs de la société étasunienne continuent d’appeler à de meilleurs liens entre les deux pays et condamnent le blocus imposé par Washington à Cuba depuis près de 60 ans.

peo/rgh/mer

EN CONTINU
notes connexes