vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Union Africaine appelle à une solution consensuelle au Mali

Bamako, 22 juillet (Prensa Latina) Le chef de la Commission de l’Union Africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appelé au calme et au dialogue pour trouver des solutions consensuelles à la crise au Mali, selon le site aa.com.

La convocation de Faki Mahamat a également pour but de préserver la paix, la stabilité et la cohésion sociale dans ce pays de la région du Sahel, qui est le théâtre de manifestations réclamant la démission du président Ibrahim Boubacar Keita.

Dans un communiqué, le représentant de l’UA a également condamné les actes de violence qui se sont produits lors de ces manifestations, qui ont fait des morts et des blessés et détruit des biens publics et privés, et a demandé que des enquêtes soient menées pour établir les responsabilités.

Faki Mahmag a de plus souligné la nécessité de rendre justice aux victimes et d’appliquer des sanctions appropriées aux coupables.

Cette déclaration appuie les propositions de règlement des dissensions faites par la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), qui constituent une base pour la négociation et la résolution des problèmes qui sont à l’origine de la crise malienne.

L’ancien président nigérian Goodluck Jonathan a été nommé par la Cedeao comme envoyé spécial à la tête d’une mission de médiation au Mali, où l´arrivée des dirigeants de quatre pays de la sous-région est attendue.

Les mandataires du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Niger et du Ghana sont attendus à Bamako pour la fin de cette semaine afin de débuter de nouvelles négociations.

peo/mgt/mt

EN CONTINU
notes connexes