dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Pillage du consulat du Venezuela à Bogota

Bogota, 28 juillet (Prensa Latina) Plusieurs sénateurs de l’opposition en Colombie ont condamné aujourd’hui le pillage hier du consulat du Venezuela à Bogota, action qu’ils ont qualifiée de fasciste et de violation des conventions internationales.

‘Toute notre solidarité avec la République sœur du Venezuela, les actions fascistes ne réussiront pas à affecter notre fraternité’, a déclaré Sandra Ramirez, vice-présidente du Sénat de Colombie.

La députée de la Force Alternative du Commun (FARC) a affirmé que cet acte fait partie de la politique d’ingérence du président colombien, Iván Duque, à qui elle a demandé une réponse claire sur son compte Twitter.

Le chancelier vénézuélien Jorge Arreaza a dénoncé hier que le siège du consulat du Venezuela à Bogota a été vandalisé et complètement pillé. 

Il a affirmé que les autorités colombiennes l’avaient laissée sans protection, en violation des Conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires, et les a sommées de répondre de ces faits.

‘Le Gouvernement colombien commet une violation flagrante des articles 22 et 25 de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques en autorisant, par action ou par omission, l’occupation illégale de notre siège consulaire à Bogota’, a affirmé la chancellerie du Venezuela dans un communiqué.

En février 2019, Caracas, à la suite de nombreuses plaintes concernant l’utilisation du territoire colombien pour des actions contre le Venezuela, a rompu les relations diplomatiques avec le gouvernement colombien.

peo/mem/otf

EN CONTINU
notes connexes