lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Bolivie autorise un produit contre le Covid-19 interdit par l’OPS

La Paz, 7 août (Prensa Latina) Les autorités médicales boliviennes disposent aujourd’hui d’une autorisation légale pour employer le dioxyde de chlore contre le Covid-19, produit interdit par l’Organisation Panaméricaine de la Santé (OPS), selon des sources parlementaires.

Une loi adoptée ce mercredi par l’Assemblée législative réglemente l’élaboration, la vente et l’utilisation du produit chimique contre la maladie, en contradiction flagrante avec les directives récentes de l’organisme médical régional.

‘L’utilisation de cette substance est de caractère volontaire. Les médecins ne pourront pas l’appliquer si le patient ne l’autorise pas’, a averti le sénateur Milton Baron, mais l’OPS a totalement écarté cette procédure et l’a jugée ‘erronée’.

L’organisme a recommandé d’éviter le dioxyde de chlore et ses dérivés pour être ingéré ou inhalé par l’homme, étant donné le danger qu’il représente, bien qu’il soit présenté comme un traitement supposé contre le Covid-19.

Marcos Espinal, Directeur du Département des maladies infectieuses de cette organisation continentale, a affirmé que ce produit est utilisé pour désinfecter les surfaces inanimées, pas pour les personnes.

Face à l’utilisation inhabituelle de cette substance au milieu de la pandémie, l’expert a précisé qu’il n’existe ‘aucun essai clinique ou résultat probant suggérant son efficacité contre la maladie générée par le coronavirus SARS-Cov-2, responsable du Covid-19.

Le dioxyde de chlore est un gaz jaunâtre, très toxique qui réagit chimiquement et peut produire des diarrhées, des pneumonies et d’autres événements, jusqu’à la mort, a rappelé l’expert de l’OPS.

Les dirigeants de l’opposition et les organismes internationaux critiquent le gouvernement de facto de la Bolivie pour sa négligence et son irresponsabilité face à la pandémie, au point de se livrer à des opérations commerciales corrompues pour tirer profit de la maladie.

peo/agp/apb

EN CONTINU
notes connexes