jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Palestine considère le pacte entre Israël et les Émirats Arabes Unis comme un coup porté à la paix

Ramallah, 15 août (Prensa Latina) La direction palestinienne a qualifié de coup porté à l’initiative de paix arabe l’accord entre Israël et les Émirats Arabes Unis (EAU) sur le rétablissement des relations entre les deux pays, a signalé l’agence Wafa.

Nabil Abu Rudeinah, porte-parole du président Mahmoud Abbas, a ajouté que ce pacte va également à l’encontre des décisions des sommets arabes et islamiques et a dénoncé le fait qu’il a été négocié par les États-Unis.

Un tel accord constitue ‘une trahison de la cause palestinienne’, car il implique une reconnaissance de facto de Jérusalem comme capitale d’Israël, a indiqué la source.

Le peuple palestinien est uni derrière sa direction légitime, dirigée par le président Mahmoud Abbas, a souligné le porte-parole.

Face à ces graves événements, les dirigeants ont demandé une réunion d’urgence de la Ligue Arabe et de l’Organisation de la coopération islamique pour rejeter l’accord annoncé ce jeudi.

Selon l’agence Wafa, les palestiniens ont demandé à la communauté internationale d’adhérer aux résolutions qui constituent la base du règlement du long conflit israélo-palestinien.

Celles-ci prévoient la création d’un État souverain de Palestine, avec les frontières d’avant 1967 et Jérusalem-Est comme capitale.

Le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a annoncé qu’il commencerait à mettre en œuvre le plan d’annexion partielle de la Cisjordanie le 1er juillet dernier. Mais cette semaine, le chef du gouvernement a déclaré que la mise en œuvre de ce programme dépendrait de l’approbation des États-Unis.

Selon des sources diplomatiques, on ne sait pas encore combien de temps l’annexion sera suspendue, mais il est peu probable que quelque chose se passe avant la fin de cette année, a déclaré The Jerusalem Post.

Ce consensus entre Israël et les EAU comprend la création d’ambassades et l’échange d’ambassadeurs, des investissements dans l’économie israélienne, le commerce, des vols directs entre Tel-Aviv et Abou Dhabi, a informé le portail numérique.

Ensemble, nous pouvons apporter un avenir merveilleux, c’est un moment incroyable et excitant, a exprimé le premier ministre israélien et leader du parti Likoud.

L’Initiative de paix arabe (2002) propose la normalisation des relations et la signature de traités de paix entre les 22 pays arabes et Israël, en échange du retrait de ce dernier des territoires occupés depuis 1967 et appartenant à la Palestine (Cisjordanie, Bande de Gaza et Jérusalem-Est).

Elle vise également une solution juste pour les réfugiés.

peo/tgj/ap

EN CONTINU
notes connexes