dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Reprise limitée de l’année scolaire dans la capitale cubaine en raison du Covid-19

La Havane, 15 août (Prensa Latina) La ministre de l’Education de Cuba, Ena Elsa Velázquez, a annoncé hier soir la limitation de la reprise de l’année scolaire dans cette capitale, conséquence de la situation épidémiologique provoquée par le Covid-19.

La période scolaire 2019-2020, qui reprendra le 1er septembre prochain, ne pourra pas débuter à La Havane bien que des alternatives soient étudiées, a indiqué la titulaire.

D’autres territoires en quarantaine, comme les communes de Bauta, dans la province d’Artemisa (ouest), et Camajuaní, à Villa Clara (centre), restent soumis à des décisions ultérieures, a-t-elle indiqué.

Le Ministère de l’Éducation travaille sur plusieurs plans qui tiennent compte de l’évolution de la situation épidémiologique, mais dans le scénario actuel de la capitale, les élèves doivent rester chez eux, a souligné la ministre.

À défaut, des programmes télévisés seront diffusés pour renforcer la préparation des élèves aux séminaires d´intégration, aux évaluations, aux examens d’entrée et autres formations.

L’arrivée du Covid-19 a interrompu l’année scolaire 2019-2020 dans la nation caribéenne en mars dernier et sa reprise a été prévue pour septembre.

Cependant, depuis la semaine précédente, La Havane rapporte une augmentation du nombre de nouvelles infections, associée à une résurgence de la maladie causée par le nouveau coronavirus SARS-Cov-2.

Velázquez a indiqué que, dans ce contexte, le reste du pays reprendra les cours pour une période de trois à quatre semaines consacrées à la consolidation des contenus pour évaluer l’année scolaire antérieure.

En octobre, a-t-elle précisé, les inscriptions des étudiants nouvellement admis et les activités de la période scolaire 2020-2021 débuteront, a-t-elle précisé.

Les établissements d’enseignement exigeront, lors de la reprise de leurs activités, le port d’un masque, la désinfection des meubles et des outils d´enseignement, la réorganisation des espaces pour maintenir la distanciation entre les élèves ainsi que la sécurisation de l’eau pour le lavage des mains.

En outre, l’entrée de travailleurs ou d’étudiants présentant des symptômes respiratoires est interdite, a ajouté la ministre.

L’enseignement dans les écoles nationales de culture et de sport ne reprendra pas non plus ses activités dans la capitale, de sorte que les élèves seront liés à des plans spéciaux de leurs provinces de résidence en fonction de leurs spécialités et de leurs performances.

peo/Jha/ebr

EN CONTINU
notes connexes