vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Mali suspendu de la communauté sous régionale africaine

Bamako, 19 août (Prensa Latina) La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a suspendu le Mali de son adhésion à la suite de l’arrestation du président Ibrahim Boubacar Keita et du premier ministre Boubou Cisse, a annoncé aujourd’hui le portail dailypost.ng.

Selon le site numérique, cette décision du bloc sous régional a été prise au milieu du coup d´État dans le pays de la région du Sahel organisé des soldats mutinés qui ont arrêté mardi le mandataire.

La CEDEAO a également fermé les frontières de ses États membres avec le territoire malien.

Dans une déclaration, le groupe ajoute que tous les flux financiers entre les 15 membres et le Mali seront également suspendus, ajoutant que ce pays a également été suspendu de ses organes de décision.

Le texte demande également à la Commission de la CEDEAO d’imposer des sanctions aux « putschistes et à leurs partenaires et collaborateurs ».

Mardi, des soldats rebelles ont d’abord arrêté de hauts responsables du gouvernement et des militaires dans la ville de Kati et en divers endroits, puis l’arrestation de Boubacar Keita et Boubou Cisse a été rapportée.

La démission du président a été rendue publique à la télévision, tandis que des foules se réjouissaient sur la Place de l´Indépendance et ailleurs dans cette capitale.

Pendant près de trois mois, des manifestations exigeant la démission du gouvernement ont eu lieu dans le pays. La Cedeao a tenté d´être médiatrice de la crise au Mali.

Quatorze citoyens ont péri lors de ces manifestations contre le maintien de Boubacar Keita en fonction. 

À l´heure de publication, la situation est encore confuse dans le pays.

peo/mem/mt

EN CONTINU
notes connexes