vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La presse vénézuélienne souligne les grâces accordées à des opposants

Caracas, 1er septembre (Prensa Latina) Les principaux médias de presse numériques et papiers du Venezuela soulignent aujourd’hui la grâce présidentielle accordée à 110 dirigeants politiques de l’opposition dans le cadre de procédures judiciaires ouvertes.

 

Des médias comme El Universal, Panorama, Ultima Noticias, entre autres, publient la nouvelle en une ; tandis que sur les réseaux sociaux les noms de certains bénéficiaires de la mesure deviennent viraux.

L’annonce la veille par le ministre de la Communication, du Tourisme et de la Culture du Venezuela, Jorge Rodriguez, qui a assuré que ce décret entrerait en vigueur dès sa publication au Journal officiel a engendré un nombre de réactions considérable.

Cette mesure, qui a pris le pays par surprise, bénéficiera à plus d’une centaine de dirigeants de l’opposition, dont certains députés à l’Assemblée Nationale à qui l’immunité parlementaire a été retirée.

Bien que la majorité s’accorde à dire que cela fait partie d´une stratégie électorale, Rodriguez a assuré que cette grâce ne conditionne pas la participation des bénéficiaires aux élections législatives du 6 décembre, puisqu’il s’agit d’une décision propre, et a rappelé qu’il existe une prorogation déterminée par le Conseil National Electoral (CNE).

Parmi les personnes graciées figurent des dirigeants de droite comme Freddy Guevara, Henry Ramos Allud, Mariela Magallanes, Carlos Lozada, José Guerra, Richard Cabrera et Tomés Guanipa.

Certains d’entre eux se trouvent en dehors du Venezuela, mais avec des procédures judiciaires en cours dans le pays, et d’autres sont privés de liberté, comme les députés Gilber Caro et Renzo Prieto.

peo/car/ycv

EN CONTINU
notes connexes