mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des parlementaires boliviens annoncent un procès contre le gouvernement de facto

La Paz, 2 septembre (Prensa Latina) Les dirigeants de l’Assemblée Législative Plurinationale (ALP) de Bolivie ont affirmé hier qu’ils engageraient des poursuites pénales contre le gouvernement de facto en raison de son refus de publier les normes préalablement approuvées par cet organe.

Les présidents du Sénat et de la Chambre des députés, Eva Copa et Sergio Choque, respectivement, ont averti qu’ils feraient cette démarche si les lois promulguées par le Parlement ne sont pas publiées au Journal officiel, selon le portail web Oxígeno.

Des fonctionnaires du gouvernement de facto ont renvoyé dans la journée les documents avec les normes adoptées et ont estimé que Copa n’a pas ‘compétence, légalité ni juridiction’ pour promulguer une législation.

De son côté, la parlementaire du Mouvement Vers le Socialisme a affirmé sur Twitter que l’Exécutif de facto manque à son devoir constitutionnel qui est de publier des lois en faveur des Boliviens au Journal officiel et invente des procédures inexistantes.

La veille, Copa a remis en mains propres les trois normes adoptées la semaine dernière par l’organe législatif pour publication suite au refus du Ministère de la Présidence, a diffusé le site Web du Sénat.

Les lois adoptées concernent la location de logements, le don volontaire de plasma pour le traitement du Covid-19 et une autre liée au secteur privé dans la santé face à la pandémie.

L’ALP a promulgué ces lois face à la passivité et à l’inaction de la présidente de facto Jeanine Añez, qui ne les a pas promulguées dans le délai de 10 jours fixé par la Constitution, a assuré la leader parlementaire.

peo/mem/lbp

EN CONTINU
notes connexes