mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le gouvernement bolivien de facto est critiqué pour avoir paralysé une usine d’urée

La Paz, 17 septembre (Prensa Latina) Luis Arce, candidat à la présidence bolivienne pour le Mouvement Vers le Socialisme (MAS), a critiqué hier la paralysie de l’usine d’urée en 2019 à la suite du coup d’État.

Cette entreprise était une réalité pour la région de Cochabamba et pour la Bolivie, mais en novembre 2019 le gouvernement de facto l’a paralysée, a licencié environ 150 travailleurs et le pays a perdu 150 millions de dollars en ventes à l’exportation, a souligné le candidat présidentiel par le biais de son compte Twitter.

Il a expliqué que pour 2020, le gouvernement d’Evo Morales prévoyait de doubler les ventes à l’exportation d’urée et d’élargir les marchés en Argentine, au Brésil, au Pérou, au Paraguay et en Uruguay.

‘Nous avions un marché pour exporter 695 mille tonnes d’engrais, et aujourd’hui nous n’avons rien’, a souligné le candidat et ancien ministre de l’Economie.

‘Pour couronner le tout, au cours du premier trimestre 2020, ils (le gouvernement de facto) ont fait croître l’importation d’urée de 190 pour cent’, a averti Arce.

Il a précisé que le sac de 50 kilogrammes provenant de l’industrie nationale pouvait être acheté à 140 bolivianos, environ 21 dollars, mais maintenant les Boliviens doivent payer près de 38 dollars pour la même quantité provenant d’une autre industrie.

Cette entreprise, située à Bulo Bulo, municipalité d’Entre Ríos, province de Carrasco, Cochabamba, a été la première usine pétrochimique en Bolivie à consolider l’industrialisation du gaz naturel pour générer des revenus à plus forte valeur ajoutée au profit du peuple bolivien.

Grâce à un procédé chimique dans un réacteur, ce gaz est converti en ammoniac dans un premier temps et, bien que ce produit ait des utilisations industrielles différentes, il a été décidé de l’utiliser comme matière première pour obtenir de l’urée comme produit final.

Ensuite, l’urée granulée passe dans les sections de stockage, d’ensachage et d´envoi final, en considérant son application comme engrais.

Le candidat du MAS a de plus assuré que lors des élections du 18 octobre prochain, le peuple a la chance historique de retrouver la démocratie et la stabilité économique, sociale et politique.

Le gouvernement de facto est particulièrement critiqué pour sa gestion d´entreprises, de services et de biens publics depuis sa prise du pouvoir.

peo/car/otf

EN CONTINU
notes connexes