mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le HCR exprime sa honte face à la situation des migrants en Méditerranée

Genève, 5 octobre (Prensa Latina) De moins en moins de migrants sont autorisés à entrer dans un pays de l’Union Européenne (UE), a dénoncé aujourd’hui le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), Filippo Grandi.

Cette situation se répète partout dans le monde, où seulement 0,25 pour cent a obtenu l’autorisation en 2019, a ajouté Grandi lors d’une conférence de presse dans cette ville suisse, siège de cette dépendance de l’Organisation des Nations Unies.

Le fonctionnaire a commenté que ‘les réactions xénophobes (…) marquent les réponses que nous donnons à des problèmes complexes mais qui ont des solutions’.

La situation actuelle des personnes sans-papiers est dénoncée par de nombreuses organisations humanitaires, tandis que l’UE débat d’alternatives pour les accueillir face au refus de certains États membres.

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, a informé il y a quelques jours le Parlement régional de la gestion migratoire du bloc, fortement critiquée par des organisations internationales et de défense des droits de l’Homme.

Au cours de l´allocution annuelle sur l’État de l’Union, la fonctionnaire a reconnu des divergences et a annoncé un plan d’action pour tenter de résoudre un problème qui affecte le mécanisme régional avec encore plus d’intensité depuis 2015.

peo/mgt/Ehl

EN CONTINU
notes connexes