vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba se prépare à cohabiter avec la Covid-19

La Havane, 11 octobre (Prensa Latina) Exactement sept mois après la découverte du premier cas de Covid-19 dans le pays, Cuba se trouve aujourd’hui à la porte d’une période de nouvelle normalité dans laquelle elle devra vivre avec cette maladie.

La stratégie de l’île pour la prévention et le contrôle du coronavirus SARS-Cov-2 n’était pas quelque chose qui a émergé avec le diagnostic, le 11 mars dernier, des trois premiers patients, mais qui avait été préparé avant, ont expliqué les autorités nationales.

Toutefois, cette période de travail a permis de procéder à des ajustements, sur la base des connaissances scientifiques et de l’expérience acquise, qui ont permis des résultats favorables dans la gestion de l’épidémie et qui ont permis à la plupart de la nation caribéenne de passer à la nouvelle étape.

Comme l’a exprimé le président Miguel Diaz-Canel lors de l’émission télévisée Mesa Redonda, le 8 octobre dernier, le pays envisage une stratégie pour cohabiter avec la maladie, tout en relançant l’activité économique et sociale, ce qui est possible avec un minimum de risques si l’on agit de manière responsable.

C’est une période qui exigera également un nouveau comportement, individuel et collectif, en étant conscient que le virus est constamment en train de guetter, a ajouté le mandataire.

Il ne s’agit pas seulement de faire confiance aux bienfaits d’un système de santé qui, au cours de ces sept mois, a traité cent pour cent des cinq mille quatre-vingt-dix-huit cas confirmés à ce jour, ainsi que leurs contacts, sans que les unités de soins intensifs ne s´effondrent; il faut également faire attention pour ne pas tomber malade.

Les protocoles de traitement développés par des experts et des scientifiques cubains prouvent chaque jour leur efficacité, mais les spécialistes eux-mêmes alertent sur les éventuelles séquelles et l’impératif de respecter les normes sanitaires pour éviter la contagion.

Plus de 700 recherches, 16 essais cliniques en cours avec l’utilisation de 13 bioproduits, et 52 brigades médicales qui ont collaboré avec d’autres pays pendant la pandémie, sont aussi des nombres qui parlent des forces avec lesquelles l’île entre dans la nouvelle période.

À cela s’ajoute l’existence du candidat vaccinal Soberana 1 (Souverain 1) et la possibilité, selon le président du groupe d’entreprise Biocubafarma, Eduardo Martinez, qu’il y en ait deux autres avant la fin de l’année qui seront testés sur l’Homme.

« Cependant, ce n’est pas encore le temps de l’accolade physique tant désirée », a déclaré Diaz-Canel en expliquant les caractéristiques du moment à venir, lors duquel il ne fait aucun doute que de l´attitude de chacun dépendra en grande partie la non-augmentation du nombre de personnes décédées.

peo/jha/kmg/cvl

EN CONTINU
notes connexes