samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Arrestation illégale d´une candidate du MAS en Bolivie

La Paz, 12 octobre (Prensa Latina) Luis Arce, candidat à la présidence de la Bolivie pour le Mouvement Vers le Socialisme (MAS), a dénoncé l’arrestation de la candidate au poste de députée pour cette force politique Brenda Segovia, qu’il a jugée illégale.

Sur Twitter, Arce a alerté la communauté internationale et les Boliviens de l’arrestation de Ségovie, fait qu’il a qualifié d’acte de ‘violence politique’ de la part du gouvernement de facto et a donc exigé sa libération.

Des vidéos et des photos de l’arrestation de la candidate au poste de députée du département de Santa Cruz circulent sur les réseaux sociaux, provoquant le rejet des partisans du MAS et des défenseurs des droits de l´Homme.

Les motifs de l’arrestation ne sont toujours pas connus et les forces de l’ordre n’ont émis aucune déclaration jusqu´à l´heure.

L’ancien président Evo Morales a lui aussi condamné l’action des autorités, notant que l’arrestation a lieu quelques jours avant les élections générales et qu’il s’agit d’un autre exemple d’abus et d’illégalités à l’encontre des candidats du MAS.

Dimanche prochain, les Boliviens éliront un nouveau président et vice-président de la République, des sénateurs et des députés à l’Assemblée législative plurinationale, puis des autorités départementales et municipales.

Depuis le coup d’État qui a forcé Morales à démissionner en novembre 2019, le MAS, ses militants et ses partisans ont fait l’objet d’une intense campagne de persécution politique, dénoncée et reconnue y compris par des organismes internationaux.

peo/tgj/avs

EN CONTINU
notes connexes