samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis dépensent des millions depuis des décennies pour la subversion contre Cuba

Washington, 21 octobre (Prensa Latina) Les agences gouvernementales des États-Unis ont rapporté des dépenses de plus de 261 millions de dollars dans des projets de subversion contre Cuba de 1990 à cette année, révèle aujourd’hui le site Cuba Money Project.

Le portail, créé par le journaliste nord-américain Tracey Eaton, a cité des données provenant de l’Explorateur de l’aide extérieure de l’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid), qui a indiqué que le montant alloué à ce type de programmes était de 261 millions 395 mille 214 dollars.

Ce chiffre ne représente pas le total des dépenses liées au pays des Caraïbes, car il ne comprend pas les montants destinés, par exemple, à Radio et TV Marti, moyens de propagande du gouvernement nord-américain contre la plus grande des Antilles.

Selon le rapport, près de la moitié de l’argent, 124 millions 589 mille 14 dollars, a été dépensé dans un but décrit comme ‘participation démocratique et société civile’, alors que 38 millions 301 mille 658 dollars ont été étiquetés ‘droits de l’Homme’ et que 25 millions 220 mille 49 dollars ont été identifiés comme ‘médias et libre circulation de l’information’.

L’Institut républicain international (18 millions 515 mille 956 dollars), le Groupe d’appui à la démocratie (18 millions 77 mille 165 dollars) et la Fondation panaméricaine pour le développement (14 millions 864 mille 144 dollars) ont été les principaux bénéficiaires de ces fonds.

À plusieurs reprises, les autorités de la nation antillaise et des organisations solidaires ont demandé aux administrations des États-Unis de mettre fin aux programmes visant un changement de régime à Cuba, pays qui fait face depuis près de 60 ans à un blocus imposé par Washington.

En juin 2019, le président de l’île, Miguel Diaz-Canel, a dénoncé sur son compte Twitter le fait que la stratégie de l’administration de la Maison Blanche envers la nation caribéenne prévoit subversion, ingérence, menaces, calomnies et mensonges.

C’est ainsi que le mandataire a fait référence à un article de presse sur les fonds destinés par l’Exécutif du républicain Donald Trump à provoquer un changement de régime dans le pays antillais.

Ce mois-ci, Cuba Money Project a annoncé que depuis que Trump a assumé la présidence en janvier 2017, l’Usaid a consacré environ 50 millions de dollars à des projets liés à la recherche d’un changement de régime sur l’île.

Johana Tablada, sous-directrice générale de la Direction des États-Unis du Ministère des Affaires Étrangères de Cuba, a déclaré dans un texte récemment publié sur le site Cubadebate que les projets susmentionnés « ne sont pas destinés à améliorer notre système, ni pour aider la grande majorité qui, à Cuba, travaille pour avoir un pays meilleur à tous les égards ».

Ces fonds, a-t-elle affirmé, ne sont destinés qu’à ceux qui se prêtent à défendre les intérêts et l’agenda de ceux qui nous sanctionnent, ils sont destinés à justifier et à défendre le blocus et d’autres formes avancées du projet colonial de domination de Cuba.

peo/agp/mer

EN CONTINU
notes connexes