jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Déploiement de troupes marocaines dans les zones sahraouies

Tindouf, Algérie, 12 novembre (Prensa Latina) Le gouvernement de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) a dénoncé le fait que les forces d’occupation du Maroc ont concentré des troupes près de la zone de séparation à Gargarat, au sud du Sahara Occidental, pour attaquer des civils de ce pays.

Dans un document officiel divulgué aujourd’hui, un porte-parole du Gouvernement a précisé que les troupes militaires marocaines ont été disposées le long du Mur de la honte, à la démarcation illégale de Gargarat, ce qui viole les clauses de l’Accord militaire No 1.

D’après des sources dignes de foi, le fonctionnaire a précisé que l’opération de déploiement, qui comprend des éléments de l’armée, de la gendarmerie et d’autres services de sécurité, vise à attaquer des civils sahraouis qui participent depuis plus de deux semaines à des manifestations pacifiques contre la percée illégale de Gargarat.

Il a également insisté sur le fait que l’exécutif sahraoui réaffirme que l’irruption d’éléments en uniforme du Maroc dans des zones libérées de la RASD sera considérée comme une violation flagrante de la souveraineté nationale à laquelle ce pays répondra fermement.

Après avoir appelé l’ONU et son Conseil de sécurité à sauvegarder l’intégrité des civils sahraouis, le document a estimé qu’une agression marocaine signifierait la fin du cessez-le-feu et ouvrirait la porte à une nouvelle guerre totale dans la région.

Plusieurs États et organisations internationales soutiennent actuellement la lutte du peuple sahraoui pour sa souveraineté nationale et sa pleine indépendance.

peo/jcm/obf

EN CONTINU
notes connexes