vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des ex-guérilleros dénoncent des menaces de paramilitaires en Colombie

Bogota, 13 novembre (Prensa Latina) Le parti Force Alternative Révolutionnaire du Commun (FARC) de Colombie a dénoncé hier les menaces de paramilitaires contre d’anciens guérilleros se trouvant dans les espaces créés pour leur réintégration dans la vie civile dans le département de César.

La peur ne vaincra pas et nous continuons notre engagement irréversible, a indiqué sur Twitter le parti politique issu de la démobilisation des Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée du peuple (FARC-EP), après l’Accord de paix de 2016.

La FARC a exigé protection et garanties de l’État colombien présidé par Iván Duque pour éviter toute intimidation contre les signataires de l’Accord.

Le parti a diffusé sur ce réseau social des images des menaces des paramilitaires à l’intention des quelque 164 ex-combattants vivant dans l’espace territorial de formation et de réintégration de Tierra Grata, département César.

C’est l’un des lieux prévus pour la réintégration dans la vie civile des ex-combattants créés dans le cadre du document de paix signé il y a quatre ans entre la guérilla et le président de l’époque, Juan Manuel Santos.

Les anciens membres des FARC-EP bénéficient d’une formation et de facilités dans ces zones temporaires, initialement désignées comme zones transitoires de normalisation.

peo/jcm/lbp

EN CONTINU
notes connexes