lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba se distingue par l’application de tests PCR à la frontière face à la Covid-19

La Havane, 14 novembre (Prensa Latina) Le directeur général de l’aéroport international José Marti, Manuel López, a souligné hier que Cuba était le seul pays à appliquer des tests PCR dans les terminaux pour favoriser un tourisme sûr face à la situation épidémiologique actuelle.

En exclusivité pour Prensa Latina, le responsable a expliqué que face à la Covid-19, l’île a recherché des références sur les protocoles sanitaires des aéroports de la région et de l’Europe.

« Notre pays se distingue par l’application de niveaux de sécurité qui ne sont pas réalisés ailleurs dans le monde et un exemple en est l’exécution de tests PCR pour le diagnostic des passagers », a-t-il souligné.

Selon Lopez, l’aéroport de La Havane se trouve dans une position avancée en raison des protocoles émis par l’Institut de de l´Aéronautique Civil de Cuba (IACC).

« En outre, nous garantissons tous les moyens de protection pour nos travailleurs, dont ceux qui sont le plus en contact direct avec les visiteurs », a-t-il commenté.

L’IACC a récemment annoncé la reprise des opérations aériennes commerciales, régulières et charters dans cette capitale le 15 novembre prochain.

Le directeur a répété que les PCR en temps réel seront appliquées à 100 pour cent des passagers dans le hall d’arrivée du terminal 3.

« Pour la plupart des vols en provenance des États-Unis, d’où nous recevons actuellement le plus grand nombre de demandes de voyage, le terminal 2 a été préparé pour répondre rapidement à tous les visiteurs et leur appliquer des diagnostics », a-t-il ajouté.

Selon Lopez, cet aéroport international n’a jamais cessé toutes ses opérations et a adapté les protocoles de sécurité à partir des vols humanitaires qui sont arrivés ces derniers mois.

De même, « nous avons profité de ce temps pour assurer la maintenance des terminaux et favoriser un changement d’image dans l’infrastructure du site », a-t-il expliqué.

Le fonctionnaire a souligné la corrélation qui existe entre les organismes de l’État pour assurer le contrôle minutieux de l’arrivée des passagers.

« En tant que partie de la frontière, nous devons prioriser le respect total des protocoles, c’est pourquoi nous sommes prêts à évaluer ceux qui arrivent dans notre pays et à maintenir une surveillance épidémiologique », a-t-il assuré.

L’ouverture de cet aéroport réaffirme l’avancée de Cuba vers une nouvelle normalité dans le cadre de la lutte face à la Covid-19.

À la suite du contrôle dans le pays du coronavirus SARS-Cov-2, responsable de la Covid-19, neuf des 10 aéroports internationaux de la plus grande des Antilles sont ouverts aux opérations commerciales et charters depuis le 15 octobre dernier.

peo/jcm/idm

 
EN CONTINU
notes connexes