samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba appliquera une taxe sanitaire aux voyageurs de l’étranger à partir de décembre

La Havane, 16 novembre (Prensa Latina) Cuba a établi une taxe sanitaire pour les services de contrôle effectués par les autorités de Santé Publique dans les aéroports, ports et marinas internationaux à ceux qui arrivent sur le territoire national.

La mesure entrera en vigueur le 1er décembre, conformément à la résolution 293-2020 du Ministère des Finances et des Prix, publiée samedi au Journal officiel extraordinaire no 64.

Le montant de la taxe est de 30 dollars étasuniens ou son équivalent dans toute autre monnaie librement convertible, et son application est conforme au Règlement sanitaire international, dont Cuba est signataire.

Selon la résolution, les recettes ainsi obtenues contribueront à financer les coûts de la mise en œuvre des mesures d´hygiène et sanitaires de prise en charge des passagers arrivant dans le pays, ce dans le cadre des actions contre la propagation internationale des maladies.

Le document précise que les équipages de navires ou d’aéronefs dont le séjour dans la nation caribéenne est inférieur à vingt-quatre heures sont exemptés du paiement, mais que les transporteurs aériens, les armateurs ou les propriétaires des bateaux, les passagers et les membres d’équipage devront payer la taxe correspondante au nombre de des passagers et de membre d´équipage.

Le chef de département de Contrôle Sanitaire International du Ministère de la Santé Publique, Carmelo Trujillo, a précisé au site Cubadebate que le tarif comprend non seulement la réalisation du test PCR, mais aussi le coût de tous les protocoles sanitaires utilisés à la frontière.

La valeur de la taxe sera incorporée dans les billets de voyage, a-t-il précisé, et devra être payée aussi bien par les Cubains que par les étrangers.

Trujillo a expliqué que les personnes arrivant dans le pays sont soumises à deux tests de diagnostic, l’un à la frontière et l’autre le cinquième jour de leur séjour sur le territoire national, dont les résultats doivent être obtenus dans une période de 24 à 48 heures.

Pendant cette période, ils ne doivent pas quitter le lieu d´hébergement communiqué et doivent se conformer aux protocoles approuvés, faute de quoi ils devront faire face à la législation en vigueur concernant la propagation des épidémies.

La résolution précise que les ministres de la Santé Publique, des Transports et du Tourisme sont chargés d’assurer les procédures comptables et financières pour la gestion et la perception de la taxe, ainsi que son affectation effective à la destination prévue.

peo/Jha/kmg

EN CONTINU
notes connexes