mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Mexique rejette le droit de veto au Conseil de Sécurité de l’ONU

Mexique, 17 novembre (Prensa Latina) Le Mexique a rejeté le droit de veto des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU et a proposé de réformer ses méthodes de travail, indique aujourd’hui la chancellerie mexicaine dans un communiqué de presse.

Le texte est basé sur l’intervention de Juan Ramón de la Fuente, ambassadeur permanent du Mexique auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU), lors d’un débat de l’Assemblée Générale entamé la veille.

De l’avis de la chancellerie mexicaine, le droit de veto ne peut être considéré comme un joyau ou un privilège qui suscite l’appétit pour l’augmentation du nombre des membres permanents du Conseil de Sécurité, et cette position a été reprise par De la Fuente au cours du débat.

Les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU disposant du droit de veto sont les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Russie et la Chine.

La haute instance de la diplomatie mexicaine considère que, de fait, le veto va dans le sens opposé à celui de la démocratisation de l’ONU et de la recherche d’un meilleur équilibre et d’une plus grande représentativité des pays et des régions au sein même du Conseil.

De la Fuente a ajouté que l’exercice du droit de veto remet en cause l’égalité souveraine qui doit prévaloir entre les pays de l’organisation.

Il a réaffirmé que les décisions devaient venir d´un organe qui profite à la collectivité et ne pouvaient donc être soumises aux privilèges perpétuels de quelques-uns.

peo/tgj/Lma

EN CONTINU
notes connexes