lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La France et Cuba impulsent des liens économiques dans une année atypique

Par Waldo Mendiluza

Paris, 5 décembre (Prensa Latina) Les gouvernements français et cubain ont réitéré cette semaine leur volonté de promouvoir les relations commerciales et économiques malgré le scénario complexe imposé par la Covid-19.

En une année marquée par l’impact de la pandémie sur les liens entre les pays, la grande majorité d’entre eux contraints de fermer leurs frontières et de concentrer les ressources sur la bataille contre le coronavirus SARS-Cov-2, Paris et La Havane ont donné des signes clairs de progresser dans leurs liens, position ratifiée hier lors de la Ve Commission mixte économique et commerciale.

Le forum par vidéoconférence a permis d’aborder de nouveaux projets de coopération et d’en profiler l’extension à d’autres secteurs, lors de discussions menées par le ministre cubain du Commerce extérieur et de l’Investissement étranger, Rodrigo Malmierca, et le ministre en charge du Commerce extérieur à la Chancellerie française, Franck Riester.

Les hautes autorités ont passé en revue les résultats du programme bilatéral signé en février 2016 et sont convenues de continuer à approfondir les relations institutionnelles et de collaboration dans des domaines tels que la santé, les transports, les énergies renouvelables, le tourisme, l’agriculture et le développement urbain durable.

Outre la Commission, les titulaires ont présidé la cinquième réunion du Comité d’orientation stratégique, qui est chargé de gérer et de coordonner le Fonds de contre-valeur créé dans le cadre de l’accord bilatéral sur la restructuration de la dette.

À cet égard, ils ont souligné le bon fonctionnement de ce mécanisme de financement, destiné au développement de projets économiques à Cuba dans le domaine de l’élevage et de l’infrastructure hydraulique, et qui s’étendra à la modernisation des installations de santé et du secteur ferroviaire.

‘Notre collaboration économique se renforce encore’, a déclaré Riester à l’issue de la rencontre, et a souligné la concrétisation de trois projets d’une valeur de 77 millions d’euros, dans un scénario où Cuba fait face à une recrudescence sans précédent du blocus économique, commercial et financier des États-Unis.

La partie française a réitéré, lors de la Ve Commission mixte, son rejet du siège de Washington et de sa composante extraterritoriale, qui attaque des sociétés françaises et d’autres pays de l’Union européenne.

Représentant la plus grande des Antilles, Malmierca a souligné l’importance de ces forums annuels pour mesurer les progrès et définir les orientations futures, puis il a reconnu le travail ardu accompli par les deux pays dans les circonstances difficiles résultant de la pandémie de la Covid-19.

La France fait partie des 10 premiers partenaires commerciaux de l’île, des liens avec un potentiel de croissance malgré l’impact extraterritorial du blocus et les préjudices découlant de la Covid-19.

En une année de grands défis posés par la pandémie, la France et Cuba terminent 2020 comme ils l’ont commencé, avec des actions concrètes pour stimuler leur coopération.

À la mi-janvier, le vice-premier ministre Ricardo Cabrisas a été reçu dans cette capitale par le secrétaire d’État français du Commerce extérieur et du Tourisme de l’époque, Jean-Baptiste Lemoyne, et tous deux ont discuté de l’élargissement des liens économiques.

Plusieurs semaines plus tard, à la fin du mois de février, Lemoyne et le chancelier cubain Bruno Rodriguez se sont entretenus lors d’une rencontre au cours de laquelle ils ont également convenu de l’intérêt d’approfondir le dialogue politico-diplomatique de haut niveau, les relations économiques-commerciales et l’investissement.

peo/agp/wmr

EN CONTINU
notes connexes