samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Irrégularités des fonds des États-Unis en Afghanistan

Washington, 9 décembre (Prensa Latina) La décision du président étasunien Donald Trump de réduire la présence militaire en Afghanistan provoque aujourd’hui de nouvelles révélations sur les irrégularités et les coûts de ces forces durant près de deux décennies.

Dans les semaines à venir, le Pentagone prévoit d’accélérer le retrait de troupes de cette nation asiatique de 4.500 à 2.500 hommes, conformément au mandat du chef de la Maison Blanche.

Les États-Unis laissent derrière eux une image sombre d’un pays en difficulté et d’une économie en crise, souligne ce mercredi la chaîne d’information Fox News.

Au cours des années de guerre en Afghanistan, chaque contribuable nord-américain a payé en moyenne environ trois mille dollars pour celle-ci, avec un prix intégral de milliards de dollars.

Environ 138 milliards de dollars ont été distribués en Afghanistan, selon un rapport récent du Bureau de l’Inspecteur général spécial pour la reconstruction de l’Afghanistan (Sigar).

Sur ce montant, environ 19 milliards de dollars ont fini en gaspillage rien qu’entre 2009 et 2019, et pendant près de deux décennies, l’armée nord-américaine a fait couler « beaucoup de sang, de sueur et de larmes pour lutter contre les insurrections qui sévissent en Afghanistan », note Fox News,

Sigar a identifié des dépenses inutiles de près de 20 milliards de dollars.

Cependant, Bill Roggio, membre principal de la Fondation pour la défense des démocraties (FDD) et éditeur du portail numérique Long War Journal, a déclaré à Fox News que ce chiffre est beaucoup plus élevé, parce que Sigar n’a audité environ que la moitié des 134 milliards de dollars d’aide fournis depuis 2002 à la nation asiatique, la plupart pour couvrir les coûts de la présence de la guerre.

L’argent a été versé au problème dans l’espoir de le résoudre, mais cela n’a fait que nourrir les politiciens corrompus, les bureaucrates, les officiers militaires et de police, entre autres, ajoute l’expert.

Comme exemple de l’échec de la présence nord-américaine dans la nation asiatique, environ 10 milliards de dollars ont été également dépensés dans des initiatives de stabilisation et de lutte contre les drogues, mais le pays asiatique fournit encore plus de 80% de l’héroïne, de la méthamphétamine et de l’opium du monde.

Depuis octobre 2001, lorsque l’invasion des États-Unis en Afghanistan a commencé, plus de 2.440 militaires et environ deux mille mercenaires civils nord-américains sont morts dans ce pays.

Les combats, qui ont commencé sur la base de la lutte contre le terrorisme, ont entraîné la mort de dizaines de milliers d’Afghans et provoqué le déplacement de plus de trois millions de personnes, selon des études récentes de l’institution Brookings, un des dénommés « thinck tanks » basés à Washington D.C.

peo/mgt/rgh

EN CONTINU
notes connexes