lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’OMS met en garde contre des pandémies plus graves à l’avenir

Genève, 28 décembre (Prensa Latina) Mike Ryan, directeur des urgences sanitaires de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a averti aujourd’hui que des pandémies plus graves que la Covid-19 de 2020 pourraient apparaître à l’avenir.

Lors d’une conférence de presse de l’entité internationale, le spécialiste a souligné que l’humanité doit se préparer à vivre des maladies transmissibles avec plus de morts.

‘Cette pandémie n’est peut-être pas la pire que nous ayons à affronter… Nous devons nous préparer au cas où il y aurait une pandémie plus grave à l’avenir. La planète est fragile’, a-t-il souligné.

Il a également affirmé qu´il existe des possibilités que le virus SARS-Cov-2, pathogène responsable de la Covid-19, devienne endémique, bien que des efforts soient déployés à l’échelle mondiale pour l’éradiquer complètement.

« Il est probable que le virus devienne endémique, à des niveaux très bas. Quand il y aura plus de vaccination, nous essaierons d’éradiquer le virus, mais à l´heure actuelle, avec les outils dont nous disposons, il est impossible de dire quand cela se produira », a-t-il déclaré.

Concernant les processus de vaccination dans le monde entier, Ryan a déclaré que le principal objectif de la première vague de vaccination est de prévenir les complications graves et les décès, et de protéger le personnel de santé et les personnes vulnérables.

Pour sa part, la responsable technique de l’OMS, Maria Van Kerkhove, a souligné qu’alors que la pandémie évolue, il y aura de nouvelles variantes du coronavirus, et que chaque pays doit avoir un système de santé efficace pour réagir, détecter et étudier les nouvelles souches.

Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a rappelé que cela fait un an cette semaine que l’OMS a été informée de cas de pneumonie pour une cause inconnue grâce à un bulletin des autorités de Wuhan en Chine.

peo/car/cdg

EN CONTINU
notes connexes