jeudi 18 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba ajuste ses décisions économiques aux critères de la population

La Havane, 29 décembre (Prensa Latina) Cuba a adapté hier d’importants aspects de la réorganisation monétaire qui entrera en vigueur le 1er janvier, et en respect des critères émis par la population sur ce processus qui stimulera l’économie.

Comme annoncé, le premier jour de 202 le peso cubain convertible (CUC) cessera de circuler et le peso cubain (CUP) sera maintenu, lequel aura un taux de change de un dollar  pour 24 CUP pour les personnes physiques et morales.

En outre, les taux de change actuels seront unifiés et une réforme globale des salaires et des prix sera mise en œuvre, avec l’élimination progressive des subventions excessives et de gratuités indues.

Sur la base de ces décisions générales, de nouveaux prix ont été émis pour des produits et services importants tels que la consommation d’énergie, qui dans un premier temps auraient été plus élevés, mais après avoir entendu les opinions de la population le gouvernement a décidé de réajuster ces valeurs.

À cet égard, Marino Murillo, chef de la Commission de mise en œuvre des lignes directrices du Parti communiste de Cuba, a expliqué la décision de réduire les tarifs d’électricité précédemment approuvés, ainsi que le prix de vente au détail du gaz de pétrole liquéfié, notamment en raison de l´importance des deux produits dans la cuisson des denrées alimentaires.

Il s’agit, a-t-il souligné, de questions pratiques de l’économie qui exigent d’évaluer jusqu´à où on peut aller, ce que l’économie supporte, compte tenu de la crise mondiale provoquée par la pandémie de la Covid-19 et de la recrudescence du blocus des États-Unis contre l´île.

Il a précisé qu’avec cette décision, 97,8 pour cent des ménages cubains seront favorisés par la réduction du tarif électrique, laquelle entrera en vigueur le 1er janvier dans le cadre de la réorganisation monétaire dans le pays.

Ainsi, ceux qui consomment moins de 500 kilowatts (97,8 pour cent des foyers) auront une énergie subventionnée maintenue mais qu´elle sera plus chers pour ceux qui dépensent plus que cette quantité, a précisé le fonctionnaire.

Murillo a insisté sur son appel à l’économie d´énergie, car si la consommation explose, la décision peut coûter cinq milliards de pesos de plus que prévu pour les subventions en 2021.

Pour faire face aux dépenses, il a déclaré que, en plus des économies, il sera indispensable d’améliorer l’efficacité des coûts de l’Union de l’électricité, société chargée de l’approvisionnement énergétique de l’île.

Pour sa part, le ministre de l’Energie et des Mines, Liván Arronte, a expliqué comment est composée la matrice énergétique de la nation antillaise, où 95 pour cent de l’électricité provient de combustibles fossiles, bien qu’ils travaillent à augmenter l’utilisation des sources renouvelables.

peo/Jha/crc

EN CONTINU
notes connexes